Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 11:35

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

  15 juin 2014 : après deux hivers de vie dans la maison.

Voici deux hivers que les locataires ont vecus dans la maison. Il en ressort que c'est une maison très agréable à vivre. 

Le second point important est la très faible consommation de la maison. En ce qui concerne les frais d'électricité, ils se montent à environ 27 euros par mois frais d'abonnement et taxes comprises. Je rappelle que le chauffe eau est électrique (steibel eltron SHZ80) , et que la VMC double flux (dantherm HCV3) tourne à plein temps . les locataires il est vrai, ont investi dans de l'électroménager classé énergétiquement "A". 

Comme pour l'électricité les frais de chauffage sont extrèmement bas. En deux hivers, et malgrès un temps froid qui a perduré assez longtemps au printemps 2013, deux stères de bois (2m3) ont été nécéssaire pour chauffer la maison, soit environ 66€ par an en comptant la corde à 200€ (tout dépend des prix ) . 

 


Juillet 2013: réalisation de la terrasse  ICI

 

 

20130808_135120.jpg

 

  5 janvier 2013; Le dernier coup de serpillière a été donné aujourd'hui à 18.00. Les locataires arrivent demain. J'espère qu'ils apprécieront cette maison. ICI

 

25 décembre;  appliquation de l'huile dure sur ardoises de sol

 

20 decembre: pose du sisal dans les chambres

 

  12 decembre  test étanchéité à l'air 

                               ma maison atteint l'etanchéité d'une maison passive!!

 

20121210_153609.jpg

 

  1 decembre : réalisation des embrasures de huisseries Ici

 

15 novembre : pose des tapées ici

 

 

5 Novembre :dépose des 1er huisseries pasquet et pose des nouveaux dormants ici

 

 

30 aout: debut des finitions.........enfin.

 

20120926_162347-copie-2.jpg

 

 

15 aout:  Réalisation du meuble de salle de bain

 

20121006_190120.jpg

 

 

 

9 aout: Passage du consuel. Ben, c'est dans la poche.

 

20120809_105508.jpg

 

 

5 aout réalisation des façades de cuisine

 

 

20120807_082703.jpg

 

 

2 aout realisation des caissons de cuisine en panneaux "3 plis"

 

 

27 juillet réalisation et pose de la balustrade

 

20120727_105749-copie-2.jpg

 

13 juillet pose de la tuyauterie cuivre

 

 

20120715_104846.jpg 

 

 

 

27 juin Fixation du chauffe eau stiebel eltron SHz 80  

 

 

25 juin réalisation plan circuit eau 

 

plan3.jpeg

 


20 juin mesure de la terre: 18,6 ohms, c'est parfait.

 

 

24 mai début pose ardoises sur dalle bois .ici

 

20120524_115249.jpg

 

 

10 mai pose des tapées extérieures de la fenètre. pose de l'habillage intérieur de la fenètre

 

 

20120521 171536

 

 

4/5 mai démontage et remontage de la fenètre.

 

 

30 avril réalisation du coffret communication

 

20121231_110630.jpg

 

 

24 avril pose lave-main, baignoire...

 

20 avril réalisation du circuit eau usée

 

13 avril pose de la vmc double flux et branchement des gaines d'alimentation de 180   ici

 

 

20120413_144949.jpg

  VMC HCV 3 dantherm

 

 

5 avril pose et branchement des interrupteurs et prises

 

26 mars Peinture "auro 322" sur fermacell. Super peinture!!

 

16 mars protection des boiseries

 

12 mars: préparation des planches de chataignier pour les embrasures et entourages de huisseries ainsi que pour les seuils de portes.

 

8 mars branchement des fils dans les boitiers- raccordement des fils de blindage 

 

3 mars : début pose des boitiers

 

30 février : faradisation des boitiers electrique  

 

 

20120302_093011.jpg

 

 

 

20 février: préparation des fils électrique blindés au niveau des boitiers.

 

 

15 février:  finition du tableau electrique mise alimentation en 16mm2    

 

20120222_150450.jpg

 

 

30 janvier pose des gaines de la vmc double flux dantherm hcv3  ici

 

 

 

vmc48.jpg

 

 

27 janvier début ponçage de toutes les pièces bois visibles 

 

 

18 janvier étude du tableau de communication "fait maison"

 

plan-tableau.jpeg

 

.

 

16 janvier  cablage du tableau électrique ici

 

DSCN3807.jpg

 

11 janvier creation des derniers caissons de gaine de vmc et pose des premières gaines

 

 

3 janvier 10 janvier  finitions des bandes de fermacell

 

 

Vacances jusqu'au 3 janvier

 

 

10 décembre fin du fermacell 

 

 

12 novembre début de la pose du fermacell sol ICI

 

DSCN3660.jpg

 

 

22 octobre debut fermacell au rdc

 

 

Ballade moto d'une semaine. ça fait du bien

 

 

15octobre Fin de tout ce qui a été commencé le 5 aout   - isolation et fermeture du chevètre du conduit de poele

 

 

20111021_102411.jpg

 

 

2 octobre debut des plafonds d'étage en fermacell  ici

 

 

20111017_095047.jpg

 

 

5 aout fin de la pose des lambris -

 pose du fermacell ici

isolation phonique en cloisons d'etage ici -

création des caissons de vmc double flux.

 

20110823_181539.jpg

 

 

13 juillet

debut de la pose du Lambris en rampants

 

20110715_101325.jpg

 

 

11 et 12 juillet

Mise en place des plots de soutient des murs terre sous la dalle de rdc ici

 

 

8 et 9 juillet

Etude du circuit de vmc double flux dantherm HCV3 Ici

 

 

étage-remodif1-GECO

 

5 et 6 juillet

pose de l'escalier

 

 

 

3 juillet

Fin du remplissage des cloisons terre ici

 

DSCN3411.jpg

 

 

20 mai

début remplissage des cloisons de rdc en terre/paille

 

cloisons-terre23.jpg

 

14 mai

  pose des gaines et fils électriques  ici

 

tredan14.jpg

 

2 mai

étude des circuits électriques

 

 

instal elect. simple-copie-1

 

 

 

27 avril

traitement au sel de bore des structures intérieures et des solives de dalle de rdc ici

 

25 avril

fin des cloisons de rdc

 

oss-rdc8.jpg

 

10 avril

fin des cloisons intérieures d'etages et début des cloisons de RDC  ici

 

 

 

19 au 21 mars

Insufflation de la ouate de cellulose en toiture et aux pignons d'étage. ici

 

 

25 fevrier

étanchéification à l'air des sorties ici

 

5

 

 

 

20 février

Pause des premières structures des cloisons intérieures ici

 

11-12 février

Pose de la charpente de plafond d'étage ici

 

DSCN3023

 

Janvier

Pose du conduit du poêle par professionnel.

 

 

 

15 janvier 2011 

Fin de la pose du frein vapeur, début des finitions du frein vapeur et de la pose des tasseaux sur frein vapeur.ici

 

DSCN3060

 

7 janvier 2011

fin des caissons , début de la pose du frein vapeur. ici

 

 

18 décembre

Vacances j'oublie tout. Une visite chez les copains en haute savoie. Manger du fromage, du saucisson boire quelques godets de la production Savoyarde et apprendre à bien tomber en faisant du ski de fond et de la luge!

 

DSCN2844.jpg

Le plateau de plaine joux.

 

16 novembre 

début de la creation des caissons pour la ouate de celullose à l'étage  ici   

 

15 novembre,

Fin du montage de la structure legère d'étage,

 

 20 octobre

début du montage de la structure légère  intérieure d'étage ICI  

 

 

 4 octobre

Après quelques jours de vacances et une formation en insufflation de ouate de cellulose, le bardage d'étage est enfin fini.

DSCN2489.jpg

Et pour le clin d'oeil une Hermine Bretonne.

 

 

17 septembre

Un pignon de fini  ICI

 

bardage-1.jpg

 

8 septembre

Début de la  pose du bardage des pignons d'étage

 

DSCN2385

 

Une petite visite . Qui connait cette ptite bète? un mélange de cocinelle et de scarabé???

DSCN2379

 

16 aout

Pose de la dernière botte de paille du RDC (enfin avant la pose de l'electricité)

 

20 juillet

La structure intérieure 10x4 est finie et la pose des bottes en rdc avance bien.

 

 

14 juin

Pose des premières bottes de paille en murs de rdc  ICI

 

DSCN2035.JPG

 

9 juin

pose des premiers 10x4 intérieur

 

 

5 juin

les planches de bardage du rdc sont positionnées. Mais j'ai un soucis avec certaines planches!  ICIDSCN1989 DSCN1986

 

1er juin

début du transport de la paille du hangar vers la maison en prévision de l'isolation des murs du rdc. Brave citroen!!

DSCN1983

 

15 mai

Les  huisseries sont en place ICI

DSCN1920

 

DSCN1961

 

5 mai

La  facade nord est bardée.dscn1892

 il manque une planche car il faut mettre une sortie éclairage.

 

 

2 mai

La mise en place des couvres joints a commencé  ICI

 

30 avril

pose des larmiers de fenètres  ICI 

 

23 avril

le caisson des réseaux sous la dalle est isolé. ICI

 

 

22 avril
la couverture est terminée
DSCN1810.JPG
21 avril
les tuiles de faîtage sont en place. ICI
DSCN1808.JPG
20 avril
les sorties de toit (vmc et chutes) sont  en place ICI
 
18 avril
Tous les vélux sont  posés.
9 avril
la couverture du deuxième pent de toiture a commencé
DSCN1733.JPG
8 avril
Les deux premiers velux sont en place!    ICI
DSCN1724.JPG
2 avril
Un pent de toiture est couvert.
DSCN1686.JPG
16 mars
la pose des ardoises a commencée ICI DSCN1661.JPG

13 mars

traçage des traits d'ourne. ICI

12 mars

 début de la couverture. pose des crochets de gouttières et des gouttières  ICI
 
11 mars

La dalle de rdc est finie. les plaques  d'OSB4/BAU sont en place. ICI
DSCN1642


2 mars
Début de la pose du bardage à couvre joints voir ICI

DSCN1636

24 février

La mise en place de la paille en dalle est finie.  voir ICI
                DSCN1591
 

19 février.
Il reste moins d'un quart de la dalle à isoler.
Le litonnage du deuxième pent de toiture est presque fini.

DSCN1571

13 février
Un pent de toiture de litonné
 
DSCN1575un pent de toiture de litonné

12 février
La paille avance, la moitié est faite, le litonnage avance également en fonction du temps!!



le 7 février
Le litonnage de la toiture a commencé.

DSCN1549

 

3 février
La charpente est finie, j'en profite pour mettre en haut de toiture le joli bouquet de genêt qu'a fait une de mes filles.
DSCN1562
le bouquet de genêts

 2 février
Les gaines des réseaux (électricité, téléphone et eau) sont passées. Le fil de terre est également... en terre.
Nous  avons profité pour faire une petite allée digne de ce nom.  Il était temps après avoir pataugé dans la boue pendant trois mois.ICI
 
DSCN1498


Le 30 janvier 2010

reste un peu moins de 3/4 de dalle à isoler. on avance, on avance. ;-))

DSCN1483

Le 28 janvier 2010

Mise en place des premières bottes de paille .ICI

DSCN1478

Le 24 janvier 2010

Un autre post de fini. Les contre-tasseaux et les tasseaux attendent le bardage. 

Le 20 janvier 2010
Voici trois mois que nous avons commencé le post bois. Aujourd'hui, nous avons mis la maison hors d'eau. Trois petits mois avec environ 15 jours de retard dus aux intempéries et aux retours de bois.  Demain nous commençons les fonds de caissons de dalle en rdc. Le premier chantier paille approche donc pour isoler cette dalle.

DSCN1457


Le 14 janvier2010

Après plusieurs jours de neige et de pluie, il nous a été possible de finir le contreventement et la pose du pare pluie de la  toiture sud. plus que le coté nord et la maison est hors d'eau. Dispar!

DSCN1446.JPG


Le 9 janvier 2010
De la neige!!  L'avancement du chantier prend un coup! Pas moyen de continuer le contreventement de la toiture.
DSCN1345


 Le 5 janvier2010

Gast!  Il a fait froid aujourd'hui!
DSCN1314
 


 Le 4 janvier 2010
Ces quelques jours de repos nous ont fait le plus grand bien.  A ce jour, les 4 murs sont contreventés et recouvert du pare-pluie.



Le 29 décembre 2009


DSCN1279


Le 24décembre 2009

La structure de type "Autrichienne" avance ICI
DSCN1274




Le 20 décembre 2009

pause des chevrons  ICI

DSCN1239

Le 12 décembre 2009
pause des poutres de faitageDSCN1188

9 décembre 2009

réalisation de l'escalier extérieur ICI

 

 

 

2 décembre 2009

début du montage des pignons d'étage ICIossature-boisN1116.jpg



18 novembre 2009

La structure poteaux-poutres est levée ICI

DSCN0980

Le 17 novembre 2009
La structure poteaux poutres a été réalisée ICI

 

pano1.jpg


Le 27 octobre 2009
DSCN0716                                                                la dalle est finie


 20 octobre 2009

Après de longues vacances d'été, il est temps d'attaquer le bois.

Nous attaquons la dalle ICI

 

 

DSCN0620


Le 8 aout 2009

les plots sont finis
vue-ensemble.jpg 

 

22 juillet
la première partie des plots est coulée ICIfondationsN4092.jpg

Le 10 juillet 2009 

premiers coup de pelle  ICIfondationsN3879.jpg

 


 

Repost 0
Published by Dider
commenter cet article
8 août 2013 4 08 /08 /août /2013 21:45

 C'est la dernière réalisation en bois pour la maison,


 

 

La première chose a été de faire de rapides fondations. j'ai creusé sur environ 15 cm de profondeur .

 

Pour bien le faire il a fallu faire un plan d'implantation, et une fois celui ci réalisé, poser des cordeaux sur le terrain. La même chose que pour la maison!!  ici

 

 

 20130124_115350.jpg

 

 

Autour de ces fondations , j'ai disposé un coffrage en bois de palettes d'une dizaine de centimètres de hauteur afin d'avoir des bases bien propre. Vous pouvez voir sur une photo plus bas.

 

J'ai deux types de plots. Des plots cours sur la partie surelevée, et des plots plus hauts sur la périphérie de la maison.

 

Les plots cours ont été coulés en une seule fois.

Dans chaque base j'ai mis une tige filetée de diamètre 16mm et d'une longueur de 25cm dont j'ai découpé puis replié le bout sur 5cm.

 

20130808_220831.jpg

cette tige est un peu ratée, mais ca donne une idée

 

 

A refaire je mettrais des tiges plus longues, disons 33cm environ, car sur la vingtaine de plots, j'ai deux tiges qui bougent très très légèrement. Bon c'est à peine perceptible, mais quand même. La raison est la faute à un froid très peu breton qui n'a pas aidé le béton à bien prendre.

 

J'ai bien sur feraillé les plots. Un feraillage du même type que les plots de la maison, mais en plus léger tout de même. Je n'ai pas de photo.

 

Pour les plots surélevés, j'ai coulé le béton en deux fois. Les bases ont été coulées en même temps que les plots cours.

Pour couler les parties supérieures, j'ai utilisé des tubes PVC de  diamètre 16cm. Pourquoi du pvc? Ben c'est triste à dire, mais c'est beaucoup moins cher que les coffrages cartons!!

 

et ca donne ceci quand c'est coulé.

 

20130325_112100.jpg

 

Ou ceci

 

20130325_112117.jpg

 

 

Les planches sur le dessus permettent à la tige filetée de tenir bien droite, et à la bonne profondeur durant la prise du béton. Il suffit de déboulonner et d'enlever la planche. Attention de ne pas mettre de béton sur la tige, car pour déboulonner, c'est moins facile...forcement!!

 

et voici une vue partielle de l'ensemble.

 

 

20130325_112022.jpg

 

 

 

Une fois tout cela bien sec, il reste le bois à mettre. ;-)

Afin de pouvoir régler le niveau de la terrasse, j'ai mis sur chaque tige filetée un  écrou, un contre écrou et une rondelle.

 

  La terrasse comprendra deux couloirs de 4m x 1m. Un sur la facade sud et le second sur la façade ouest pour rejoindre la porte d'entrée.les deux couloirs rejoignent la partie ....heu terrasse qui elle fait 4m x 3.50.

Les longueurs de 4 mètres ont été définies en fonction des lames de terrasse qui font..... 4m.


  Une première structure bois en douglas de 16cmx6cm, parallèle au facades de la maison, repose sur les tiges filetées.

J'ai positionné les poutres sur les plots béton, repéré l'emplacement des tiges filetées et ai percé les poutres avec une mèche plate de 18.

J ai enquillé les poutres sur les tiges filetées. Les poutres reposant sur l'ensemble "rondelle-écrou et contre-écrou.

Je n'ai malheureusement pas de photos de cette étape.

Les entre-axe de ces poutres sont d'environ 1m35, et les poutres débordent de 40cm par rapport aux plots.

 

Sur cette première structure, j'ai mis une bande d'arase avant de fixer les lambourdes en chène de 4,5 x 10cm. Est ce necessaire?

J'ai également mis une bande d'arase sur les lambourdes.


retour expérience


Les bandes d'arrase ne sont pas spécialement une bonne idée, du moins sur les lambournes. Vu qu'elles sont plus large que les lambournes, elles ont tendance à retenir l'eau un peu plus longtemps; J'ai découpé les parties de bande bande qui dépassaient sur les cotés des lambournes.

 


 

 

 

L' entre-axe des lambourdes est de 50cm environ car mes lames de terrasse font 2,5cm d'épaisseur.  Les lambourdes sont fixées aux poutres par des vis de diamètre 8cm et de longueur 22cm. ici

J'ai acheté ma quincaillerie chez Manu Bricole ici  car les tarifs sont honnètes (environ 30 % moins cher que le fournisseur du coins qui me fait environ 15 à 20 % sur les prix indiqués en magasin ...imaginez un peu.....et j'ai recu mes vis sous 24 heures!!

 

  Voici quelques photos des deux structures en place.

 

20130531_141745.jpgau milieu reposant sur sa tige filetée la poutre 16X6 recouverte de sa bande d'arase (à éviter )et sur les cotés deux lambourdes recouvertes elles aussi d'une bande d'arase.

 

 

Voici une photo en cours de pose des lames de terrasse; On voit assez bien les différentes structures.

 

20130531_141602.jpg

 

 

 

Pensez à laisser quelques cm de plus sur toutes vos poutres et lambourdes. Vous les couperez à la bonne longueur une fois les lames de terrasses mis en place.

 

Au niveau des fenètres et des portes voici comment j'ai fait.

 

20130603_133759.jpg

 

Les pièces rajoutées font 5cm de haut et sont vissées dans les lambourdes par des vis 8 x 12. De cette façon les lames recouvriront les bavettes sans les toucher. Cela a aussi l'avantage de protèger le seuil des huisseries des intempéries et de laisser l'eau s'écouler sur les bavettes.

 

Une fois les lames de terrasses en place, cela fait une petite marche de 5cm.

 

20130603_133835.jpg

 

 

Les lames sont douglas 100% duramen, pas de d'aubier. elles font 4mètre de long, 13,5cm de large et 2,5cm d'epaisseur. Il faut savoir que, suivant le dtu, les lames de terrasses doivent ètre de classe 4 car le bois est horizontal. Le douglas en pose extérieur horizontal ne répond pas au dtu.Il est classe 3. 

  Mais je travaille pour moi. Si j'étais professionnel, je mettrais pour les clients soit du chataignier soit du robinier (faux accacia) qui eux sont classe 4.

 

  Vérifiez bien qu'a aucun endroit vos planches fasse le creux sinon, l'eau va stagner et le bois ne tiendra pas aussi longtemps. J'ai du intervenir pour rajouter de fines calles sous certaines planches.

N'hésitez pas non plus à donner le maximum de pente à vos planches pour évacuer l'eau le plus rapidement possible. J'ai augmenté la pente à 1cm/ mètre linéaire. voir plus .

 

Mes vis sont des vis inox spéciales terrasse d'une longueur de 5,5cm ici; elles ont une tête plus petite que les vis standard. Par contre comme toujours l'inox est fragile il ne faut pas passer son temps à les dévisser;

 

Une fois fini, ça donne ceci.

 

20130605_121326.jpg

 

20130605_121427.jpg

 

 

restait à faire le garde corps, main courante.... Je n'ai pas choisi la plus simple des solutions. J'ai fait un montage tenons mortaises et liens . Il fallait que ça reste dans l'esprit de la maison, et il me restait du bois.

 

J'ai donc commencé par des poteaux en douglas de 1, 10 de long et de section 7x7cm au bout desquels j'ai réalisé des tenons pour fixer la main courante.

 

Les liens sont de forme arrondie tellement bien plus jolie que les liens droit. La taille des pièces pour réaliser les liens est 40cm x 10cm x 4cm. 

 

ca donne ceci en cour de réalisation.


20130810_103013-copie-1.jpg

 

 

J'ai utilisé la défonceuse mis sur table pour réaliser les tenons qui font 7cm x 3cm et 2cm d'épaisseur. Cependant avant la pose de la main courante, j'ai raccourci les tenons supérieurs des liens et des poteaux à 1,75cm environ.

 

Et ça donne ceci en place.

 

 

 

20130801_151006.jpg

Poteau d'angle

 

 

20130801_150951.jpg

poteau central. Les leins sont chevillés.

 

 

J'ai utilisé la colle EMFI 3100 mono  pour parfaire l'assemblage tenon mortaise.


Pour éviter que l'eau ne pénètre dans la mortaise, j'ai mis une colle MS polymère marine

sur les parties du lien qui vient en contact avec le poteau

 

20130811_163457.jpg

 

Les poteaux auquels j'ai enlevé une épaisseur de 1cm aux pieds pour qu'ils appuient bien sur les lambournes sont fixés à ces dernières par des boulons de 120mm. ( photo à venir)

Deux boulons par poteau.

 

La main courante vient coiffer tous ces liens et poteaux.

Elle est réaliser en douglas de section 10x4cm.

Dans la main courante j' réalisé les mortaises, ai creusé sur 5mm pour que les têtes de poteaux et de liens soient protéger des intempéries. Cela permet également de cacher d'éventuelles erreurs de raccordement.

 

20130801_150936.jpgPour le poteau au milieu et les liens de chaque cotés.

 

 

 

Je n'ai pas fixé la main courante au lien et poteaux avec des chevilles. A la place des chevilles bois J'y ai mis des vis 6x90 dont j'ai cacher les têtes avec des bout de bois collés afin d'imiter les chevilles. Si je devais un jours démonter la main courante, ce serait plus facile.

 

Dans les angles, les mains courantes se superposent j'enlève 2cm sur chaque main courante et assure l'étanchité des deux avec de la colle MS polymère marine.



20130801_150908.jpg

 

Vous pouvez voir en bout de main courante le percage pour les deux vis qui tiendront les mains courantes bien solidaires entre elles. C'est trous seront bouchés par des petit bous de bois imitant les chevilles.

 

Reste ensuite a mettre les gardes corps. j'aurais aimé mettre des gardes corps fixés au centre des poteaux par des tenons mortaises, mais c'est tellement long de réaliser toutes ces pièces à la défonceuse que j'ai fait au plus simple. J'ai fixé de simple planches de 2cm d'épaisseur sur l'extérieur des poteaux. La première planche de 9,5cm de large fixée à 11cm du plancher. La deuxième planche 6,5cm fixée à 4cm au dessus de la première, et la dernière planche de 9,5cm fixée à 11cm de la deuxième.

 

Et ça donne ceci:20130806_175959-copie-1.jpg

angle sortant

 

 

Pour les angles rentrants, j'ai rajouté deux pièces de bois de section 4x4cm vissées dans les poteaux.

 

 

20130806_173337.jpg

 

 

j'ai ensuite mis une planche de finition afin de cacher les lambroudes de terrasse. Des planches de 12cm x2cm vissées dans les lambourdes et entre- lesquelles j'ai mis deux rondelles inox qui permettent à l'eau de s'evacuer.

 

20130806_173238.jpgun bout de scotch à peinture pour tenir les rondelles pendant les vissages.

 

 

Et ça donne ceci une fois fini

 

 

 

  20130806_173321.jpg

 

 

 20130806_173259-copie-1.jpg

 

 

Il restait donc à faire les escaliers

 

 

Il me restait de la poutre de 20cm x 4cm qui ont été parfaites pour faire les limons. 

Il me restait aussi de la lame de terrasse mais qui ne faisait que 2,5cm d'épaisseur. J'ai donc collé et vissé deux lames entre elles pour obtenir des planche de 5cm d'épaisseur résistant à un entre axe de 1m.

Le giron (profondeur de la marche) fait donc 27 cm et la hauteur de la marche fait 18cm.

 

Les tenons sur limons ont une profondeur de 1,5cm. des vis inox 6x70 sont vissées sur les extérieurs de limons pour tenir les marches. (photos à venir)

 

 

Et ca donne ceci.

 

20130808_135049.jpg

escalier facade ouest

 

20130808_135424.jpg

facade sud

 

20130808 135120

facade ouest

 

20130814_102821.jpg

 

20130814_102849.jpg

Repost 0
Published by Dider
commenter cet article
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 21:32

 

20130808 135120

vue extérieure

 

 

 

20130105_151848.jpg

  porte entrée / coin repas


 

20130105_151751.jpg

salon-séjour

 


IMAG0366a.jpgfacade sud

 


20130105_152007.jpg

cuisine



20130105_152027.jpg

cuisine vue d'ensemble 

 


20130105_152100.jpg

meuble de séparation 



20130105_152811.jpgplacards haricots à sortie totale

 

 

20130105_152608.jpg

il en faut également


 

20120926_162347.jpgpetite mosaique dans les toilettes


 

20130105_152123-copie-1.jpgLe fameux : Mon précieux :-D



20130105_152156.jpg

Salle de bain


 

20130105_152227.jpg

A l'étage aussi

 

 

20130105_152302.jpgporte entrée Chambre principale

 


20130105_152341.jpg

Une des chambres "enfant"

 

 

20130105_152412.jpgvue de la seconde chambre "enfant"


 

20130105_180804.jpgbuanderie. Chauffe eau steibel eltron sh80s à gauche et VMC dantherm hcv3 à droite


 

20120809_105533.jpgEt un tableau électrique en bilingue. Vous en connaissez d'autre vous?


Repost 0
Published by Dider
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 20:59

 

 

Pose des huisseries Pasquet : deuxième partie devrais-je dire. Avant de raconter mon mode de pose, voici mon avis sur les huisseries pasquet.

 

 

Que valent les huisseries Pasquet. Leur réputation est'elle surfaite? Je vous laisse lire mon expérience.

 


Suite aux soucis d'étanchéité des huisseries, reconnus par l'expert de la société Pasquet, j'ai recu de nouveaux dormants après deux ans de tractations, d'expertises, de soucis avec Pasquet.

 

En regardant les premières huisseries recues, je suis surpris pas quelques indices qui me font poser la question suivante: Est ce que mes 1ere huisseries étaient réellement neuves? Mais ce ne sont que des interrogations.

 

voici en photos ce qui m'interpelle:

 

20121228_102500b.jpg

 

Sur la photo ci dessus (fenêtre), le perçage vide porte la trace d'une tête de vis.De plus la vis en bas à gauche devait ètre dans le perçage vide.....

 


 

pose-fenetreb92.jpg 

  Ici, c'est l'angle inférieur de porte. Une vis a été mis de travers, et elle a fait éclater le bois. Mais attention le meilleur est que dans cet angle il n'y avait pas de joint mousse entre le dormant et le seuil pour assurer l'étanchéité de l'angle. Incroyable!

 

Le troisième indice vient d'un des seuils de porte-fenètre qui porte des trous de vis auto-foreuses. Il semblerait que quelque chose ait été fixé sous le seuil. 

 

20121105_144954b.jpg


 

 

Autre fait qui m'a interpellé: 

Dans le protocole d'accord que nous avons réussi à finaliser après deux ans de soucis avec la société distri-men (pasquet), ces derniers  pouvaient nous fournir de nouveaux dormants sous un mois.

Cependant, j'ai demandé que  le terme "nouveaux dormants"du protocole d'accord  soit remplacé par le terme "dormants neufs".

A partir de là il fallait 3 mois pour recevoir ces dormants neufs, le temps de les fabriquer. Qu'étaient donc ces "nouveaux dormants"?


 

  Mais revenons particularités des huisseries Pasquet

   

 L'étanchéité seuil / dormant vertical est assuré par une simple petite mousse.


 

20121102_142639b.jpg

Raccord seuil dormants démontés. Le seuil alu est sur la droite.

 

 

Pour peu que les deux vis qui tiennent l'ensemble se dévissent, et bien il y a fuite dès qu'il pleut. Avant de poser vos huisseries, vérifiez que ces vis soient bien vissées!!

 

Pasquet me disait qu'il ne devait pas y avoir souvent de l'eau dans ces angles, mais dès qu'il y a de la pluie et du vent, l'eau va se blottir dans ces angles.  

Une seule solution faire un joint silicone ou polimerMS  à l'intérieur du seuil au cas ou l'eau irait sous le dormant bois. C'est ce que m'a conseillé un ami qui construit des huisseries PVC.

 

 

20121116 102239

       quelle tristesse des huisseries neuves! 


Autre truc étonnant, il n'y a pas de "cache tempète" sur les trous d'évacuation des eaux de pluie. De ce fait quand le vent souffle, et il souffle ici en Bretagne, il a tendance à empêcher l'eau présente dans les seuils de ressortir!

 

      Autre interrogation, quand il pleut et vente le vent souffle l'eau entre les dormants verticaux et les ouvrants. il n'y a pas de joint à ce niveau. L'eau glisse donc dans le seuil alu juste au niveau du fameux joint en mousse marron.  Et vu qu'il n'y a pas de cache tempète et que le vent empèche l'eau de bien évacuer par les évacuations.......que croyez vous qu'il se passe.

 

20121119_153629b.jpgil faudrait un joint au niveau des traces roses

 

 

Voici ce qui peut se passer quand il pleut. 

 

Et la photo a été prise alors qu'il n'y avait qu'un crachin léger. Pas de grosse pluie en ce 19 novembre 2012.

 

20121119_153534b.jpg

remarquez le joint de silicone noire rajouté sur des dormants neufs!!

 

 

Autre truc 

Les seuils des portes et portes fenètres pasquet, sont en alu.  Mais pas le moindre petit joint à rupture de pont thermique. Rien!! C'est pourtant une chose importante. Il semble pourtant y a voir des seuils avec joints de pont thermique dans la production Pasquet, mais pourquoi pas sur cette gamme bois alu?


 

Et ce que je craignais arriva

 

20121115_091241.jpg

20121115_091403.jpg

20121115_091506.jpg

 

 

ces photos parlent d'elles même. Les photos ont été prisent avec une température allant de 0 à 2°c à l'extérieur et 10à 11°c à l'intérieur et sans doute avec une humidité  de 60°c mini et ce sans chauffage, sans vmc en route. Possible qu'il ai fait plus froid durant la nuit.

A préciser que s'il ne fait que 11°c sans chauffer, cela est du au fait que nous avons changé les huisseries ces derniers jours toutes portes ouvertes. L'inertie ayant perdue ses calories.


 

Ce genre de seuil semble dater des années 80 tout de même!! Bon avec une température plus élevée et la vmc qui tournera, l'humidité sera de 35 % -40% environ  il n'y aura pas de soucis. Il faudrait peut ètre essayer de trouver une sorte d'isolant collant de quelques millimètres à coller sur le seuil à l'intérieur et pourquoi pas  à l'extérieur. Je vais y réfléchir. 

 

 

Autre détail fort désagréable. Les dormants , mais aussi les ouvrants ont une section assez faible finalement. environ 5cm.

Les faibles sections des bois font qu'ils se déforment assez facilement.

 

Au niveau des poignées, sur les deux portes fenètres, les portes se sont déformées ou voilées. A quoi cela est dû?

Et bien pour les portes fenètres, peut ètre  à un bout de plastique qui ne joue pas correctement son rôle.

 

Voici l'explication en photos

 

voici le bas de la porte fenètre. La planche est en appuit sur les deux ouvrants.

 


20121119_155508.jpgtout est parfait, les deux ouvrants sont bien alignés.

 

 

Voici la même porte, mais au niveau de la poignée.

 

20121119_155630b.jpg

  OHHHHHHH le joli jeu de 4-5 mm.

 

 

 

La partie avec la poignée s'est voilée vers l'intérieur. Cela semble ètre du à cette petite pièce en plastique dur qui ne tire pas assez l'ouvrant vers l'extérieur car vissée trop à l'intérieur.

 

20121119_154114b.jpgpeut ètre aurait'il fallut la mème pièce en laiton et vissée plus vers l'extérieur?

 

 

 

Et bien, c'est peut ètre du à la rainure qui est trop grande. Eh oui!!

 

20121119_154354b.jpg

La pièce a trop de jeu - la porte n'est pas plaquée contre l'autre ouvrant!

 

 

 

la pièce devrait ètre positionnée comme ceci.


 

20121119_154450-copie-2.jpg


 

Pour reduire le soucis, j'ai bouché les trous des vis par de petites chevilles en bois, et ai intercallé des pièces de plastique dans la raynure pour réduire le jeu. malgrès tout ca ne règle pas le problème.

En conclusion, l'esthétiques des huisseries pasquet est intéressante, Mais il y a pleins de détails qui ne permettent pas de dire que c'est vraiment parfait. 

Cependant, lors du test d'étanchéité, elles sont bien étanches, à condition de faire en sorte que les ouvrants appliquent bien sur les dormants ce qui n'est pas le cas si l'on n'apporte pas ces quelques modifications.

A rajouter leur coût assez élevé.


 

La pause des huisseries:


Pour la première pose qui avait été faite, un artisan avait bien voulu m'expliquer et m'aider un dimanche sur son temps libre "comment monter une huisserie".

  

 C'etait très sympa, mais avec du recul c'était une pose " à l'ancienne" qui ne prennait pas en compte les critères actuels tel que l'étanchéité à l'air, l'isolation et les ponts thermiques autour des huisseries.


Lors de la 1ere pose, la fenètre avait été étanche quelques mois mais par une très grosse tempète où la pluie tombait pour ainsi dire à l'horizontal, si si, celà existe en Bretagne, ll y a eu une infiltration en dessous de la fenètre.

J'ai donc démonté cette dernière, et là surprise, je constate qu'il y a eu une réaction entre le silicone Wurth ( acheté à l'artisan) et le vernis de la fenêtre!! J'ai contacté wurth, qui m'a gentilment répondu: Ah! vous n'ètes pas artisan? donc je ne peux rien pour vous! merci au revoir ! 

 

Voici le responsable de mes soucis: Donc à éviter


DSCN1934

 


Cependant le soucis dans cette pose à l'ancienne est que seul un ruban de silicone en dessous le seuil de fenètre faisait l'étanchéité à l'eau. Jouer l'étanchéité sur une seule barrière est plutôt risqué dans un pays où il pleut souvent. 

 Le silicone ayant perdu ses propriétés et devenu grumeleux, pateux avait prit une couleur orange/marron. L'eau c'était donc infiltré par dessous. 

 

 

20120427_145357.jpg

seuil de la fenètre après démontage. voyez le silicone wurth devenu Orange/marron.

 

 

 

La deuxième pose

 

Je profite donc de ce démontage pour parfaire la pose. 

Empècher l'eau bien sure, mais aussi  empècher les courants d'air et le froid d'approcher de trop près ou plutôt de ne pas approcher du tout. 

Une seule solution, multiplier les barrières....."okazou"!

 

Mais avant tout voici trois schémas très parlant

 

pontthermique002at9.jpg

pontthermique001vo6pontthermique003jn0

Merci d'avance pour ces documents

 


 

Contrairement à la première pose, je n'ai pas utilisé d'équerre de fixation .

J'ai fait une pose dite de rénovation.

Cela consiste à percer les dormants verticaux et horizontaux haut et d'y visser des vis à double filetage.

Attention ne pas en mettre dans les seuils. Vous rigolez; j'en connais un qui l'a fait .  

 


 

20120427_090039.jpgvis asl 6x10

 

 

 Faire attention avec ces vis fisherASL 6x10. Elles ont l'empreinte de tête extrèment fragile. Il faut abolument utiliser un embout neuf pour les visser et pour peu que l'on n'appuit pas suffisament sur la visseuse,  l'embout ripe et  la tète de vis est inutilisable .

Heureusement que j'avais  un extracteur conique à pas à gauche (couramment appelé queue de cochon) pour enlever les vis esquintées.

J'ai acheté ces vis en allemagne. http://www.klokow-gmbh.de.   La visserie est beaucoup moins chère même avec le port que ce qui se vend ici, même avec les 30% de "remise".Ah la sacro-sainte marge bénéficiaire des revendeurs français!! J'ai recu les vis en moins d'une semaine!

 

 

20121114 150226b-copie-1

 

Ces vis de part leur double filtage ne vont pas tirer le dormant de l'huisserie à condition tout de même de bien visser la vis bien droite. Elles vont juste  maintenir le dormant à sa place sans le déformer. Il faut juste bien vérifier avant de mettre les vis que les montants soient bien droits et n'aient pas pris de voile. 

Autre avantage que j'y vois, si l'ossature bois bouge un peu entrainant avec elle le dormant il est possible de dévisser les vis, repositionner le dormant bien droit à l'aide de serre-joints poussants, et de revisser.

Ce n'est pas le cas avec des équerres. Les équerres gènent également la pose des parements intérieurs et empèchent une pose parfaite des bandes expensives sur le pourtour des huisseries 

 

Donc il faut prépercer le dormant de la fenètre au forêt de 8. Pour la fenètre deux vis sur les cotés, Deux en haut. 

 

Pour les portes, 4 vis par cotés et 1 sur la partie horizontale. Pour les portes fenètres 4 vis par cotés, et 4 sur la partie horizontale.

 

Le grand avantage, c'est que tout est démontable sans rien casser. 


 

20130104_151303.jpg

Percage d'un dormant - difficile de ne pas toucher le bois, il n'y avait pas trop de place

 

  20121019_101257.jpg

prête à ètre vissée

 

 


   

 

Lors de la première pose, En plus du silicone wurtz,  l'artisan m'avait fourni des mousses en rouleau dit de classe II http://www.tremco-illbruck.fr/produits/02389_index.html

Ces rouleaux de mousse ne doivent pas ètre utilisés comme première barrière à la pluie. Ils ne peuvent ètre utilisés qu'en calfeutrement. Il doit y avoir une première barrière étanche par dessus. Elles peuvent éventuellement servir de fond de joint

Cette fois-ci j'ai acheté des mousses classe I directement chez Illbruck. Ce sont des mousses en rouleaux, pré-comprimées et imprégnées à cœur d’une résine synthétique utilisées pour assurer, à elle-seules, l’étanchéité à l’air et à la pluie battante, Bon c'est pas très très écolo tout cela, mais il y a des choses que l'on ne peut éviter.

 

Voici les infos: http://www.tremco-illbruck.fr/produits/02384_index.html

 

J'ai acheté deux tailles de mousse illmod 600.  Du 20-3/7 et du 30-13/29. 

Le premier chiffre correspond à la largeur du compribande, les deux autres

chiffres indiquent la plage d'utilisation en mm  dans laquelle ils sont efficaces à la pluie battante.


Malgrès leurs capacités à résister à la pluie, je ne les utiliserais pas directement sous la pluie.


Il y a différentes dimensions de mousse a vous de choisir d'après vos huisseries.

 

J'ai également pris du silicone chez illbruck : perennator FS123 http://www.tremco-illbruck.fr/produits/03478_index.html 

 

A signaler, Illbruck vend directement au client non professionnel.

Leurs coordonnées sont sur leur site. Les mousses expensives ne sont pas données, mais je ne regrète vraiment pas l'achat. 


Certains professionnels rechinent à utiliser ce genre de produits. ils vont vous trouver pleins d'excuses du genre: ça ne sert à rien, ou ça ne fonctionne pas... mais c'est souvent le prix et le temps supplémentaire de pose qui leur fait peur enfin qui rend leurs tarifs trop élevés.  


Pourtant ça vaut le coût. C'est isolant, empèche l'eau de rentrer, empèche les courants d'air de s'infiltrer, garde une dilatation permanente même si l'ossature bois bouge.....

 

Autre différence par rapport à la première pose :  une modification des bavettes aluminium  pour éviter une remontée de l'eau par dessus le retour arrière de la bavette.


Auparavant la bavette remontait simplement comme vous pouvez le voir sur la photo ci dessous. (Partie la plus longue coté droit de la pièce). Les plans de ces bavettes m'avaient été fournis par le représentant Pasquet.

 


DSCN1937

  ancienne bavette

 


Pour la fenètre la pluie remontait par dessus cette trop courte remontée car le silicone était désagrégé.

 

J'ai collé à la PU40 sur cette petite remontée une petite pièce en alu dont voici la forme en vue de bout.


20130104_092708-copie-1.jpg

pièce noir au milieu de la photo

 

 

 

Ce qui, une fois en place donne ceci.

 

20130104_092724b.jpg

pièce en place

 

 


Ainsi, même par grand vent l'eau n'approche pas le seuil de la fenêtre, elle est rejetée vers l'avant de la bavette.

 

 

Pour essayer de bien expliquer voici un plan de montage de la fenètre. 

 


ford4

  cliquez dessus


 

J'ai réalisé le rejingot en deux parties. Deux  "tasseaux-rejingots" de 28/30mm et 31/30mm.

Celui intérieur étant plus haut de 3-4 mm que celui de l'extérieur afin que l'étanchéité assurée par l'illmod 20 3/7 mis en dessus du tasseau extérieur se fasse correctement. 

Contrairement à la première pose, je n'ai pas pris le risque de confier l'étanchéité de cette partie à un seul cordon de silicone. 

 

 

Entre les deux rejingots, j'ai mis une bande d'illmod 600 30-13/29 pour reduire au maximum le pont thermique. 

Si l'illmod 600 est efficace contre la pluie battante entre des épaisseurs allant de 13 à 29mm, il faut se dire qu'il peut s'expenser de près 10cm. Donc coincé dans cet espace de 30mm/30mm il est encore bien comprimé;

 

Le pare pluie qui passe sous la bavette est rabattu au dessus du tasseau extérieur comme le montre la photo ci dessous.

 

20130105_100408.jpgL'illmod 600 entre les deux rejingots n'a pas encore expensé au maximum

 

 

 

Sur le pare pluie se trouvant par dessus le rejingot extérieur j'ai ensuite mis deux bandes d'illmod 600-20 3/7 mis cote à cote. Ces bandes doivent aller parfaitement en butée contre l'ossature des cotés, mais surtout pas les faire remonter sur les dormants verticaux des huisseries.


Lors de la première pose l'artisan qui m'avait conseillé avait fait remonter les bandes d'illmod 300.  Il ne faut pas le faire car cela créé un défaut d'étanchéité dans les angles. (vous pourrez voir plus bas le type d'erreur sur une photo)

Cela est expliqué dans les documents de pose d'illbruck que vous pouvez trouver sur leur site.

http://www.tremco-illbruck.fr/service/downloadcenter/index.html?typ=2&id=223

 

 

Sur le rejingot intérieur il y a une bande d'illmod 300 pour finioler je dirais.

 

La fenètre se pose sur tout cela.

 

 

Ensuite j'ai mis un illmod 600 de 30-13/29 entre l'ossature bois et les dormants. ainsi qu'au niveau du dormant horizontal de la fenètre.

  Dans les angles les bandes horizontales et verticales  doivent bien ètre en contact les unes contre les autres afin d'avoir une étanchéité parfaite.


Et c'est maintenant le plus difficile. Enfin dans mon cas.  Il ne faut pas trainer car les bandes d'illmod s'expensent tout de même assez vite surtout quand le jeu à boucher est petit.

 

Par exemple j'ai entre les dormants verticaux et l'ossature bois un jeux de 20mm. Mettre une mousse qui s'est expensée de plus que le jeu à boucher c'est difficile. 

 

Pour la pose de la fenètre j'avais  utilisé des spatules pour bien mettre tout celà en place. J'y étais arrivé mais difficilement!  Pour les portes j'ai trouvé un truc... que l'on verra plus tard.

 

Après la fenètre, j'ai demonté les portes et portes fenètres.

 

 

Pour les portes et les portes fenètres, j'ai apporté quelques modifications par rapport à la première pose.

 

Au lieu d'avoir un support bavette en une seule pièce mis sur le pare pluie comme lors de la 1ere pose, j'en ai fait plusieurs petits mis sous le pare pluie et pointés dans l'OSB. Ainsi le pare pluie est en pente vers l'extérieur laissant ainsi la possibilité à l'eau de s'évacuer.

 

 

20121102_153254.jpg

deuxième pose avec petits supports de bavette. un tasseau tous les 30 cm environ (porte-fenètre)


 

 

20121018_174022.jpgremarquez la pente des supports bavette.(porte)

 

 

Sur la photo ci dessus, vous pouvez voir le rejingot taillé dans une chute de bois rouge et les supports bavette en chataignier. Entre ces supports j'ai mis des chutes de mousse expensive pour améliorer l'isolation, en faisant attention tout de même qu'elles n'empèchent pas l'eau de s'écouler en comprimant le pare pluie en dessous la bavette. 

 

Voici la première pose qui avait été faite (tasseau sur pare pluie)

 

 

pose-fenetre81.jpg

Un grand tasseau horizontal plaquant le pare-pluie. pas de pente vers l'extérieur

 

 

 


La deuxième modification est donc la place de la bavette par rapport au rejingot. La nouvelle bavette est moins large. Elle ne va pas contre le rejingot afin de laisser un espace pour une éventuelle infiltration d'eau à s'évacuer. 

C'est ce que j'appelle "l'évacuation secondaire". (photo plus bas)

 

 

 

 

voici la 1ere pose de bavette. 

 


pose-fenetre46.jpg  pas d'espace entre le rejingot et la bavette

 

Avec cette pose, si l'eau arrivait à passer sur le rebord de la bavette et si le joint silicone était désagégé ou mal fait, elle ne pouvait qu'aller sur le rejingot s'il y avait un soucis avec le silicone c'était l' infiltration garantie. Pas de possibilité d'évacuer vers l'extérieur car la bavette est siliconnée au pare-pluie coincé entre le rejingot et elle même. 

 


Revenons à la seconde pause. Une fois les supports de bavette en place on met le pare pluie par dessus, qui de part la forme des supports est en pente vers l'extérieur.


 

20121018_165104b.jpg

et l'évacuation secondaire au cas ou...

 

 

Ensuite on pose la bavette sur le pare pluie. Enfin elle vient en appuit sur les petits supports bois et sur son support au niveau du bardage extérieur.

 

Nous avons mis deux cordeaux de ms polymere mais le silicone le fait très bien également. Le premier sur le retour de la bavette alu, le deuxième sur le pare pluie. Entre les deux, l'évacuation secondaire.

 


20121102_150408b.jpg

seuil en coupe

 

 

  Ainsi si l'eau arrivait à remonter jusqu'au retour de bavette elle trouvera la colle qui l'empèchera de passer. Cependant, au cas ou un défault de colle existerait, l'eau tomberait derrière la bavette et glissera par l'évacuation secondaire sur le pare pluie qui l'emmenera dehors par dessous la bavette. Pareil, s'il y a condensation sous la bavette, elle s'écoulera dehors.

 

Voici ce que donne la mousse expensive sous les seuils de portes et de porte-fenètres.

 

20121116_110350.jpg

seuil de porte-fenètres

 

 

20121116_110645.jpg

seuil de portes

 

 

Je suis content d'avoir mis cette mousse sous les seuils. Je l'ai mis dans un but isolant, et quand je vois la condensation qui est apparue sur ces satanés seuils alu des années 80 , je me dis que s'il n'y avait que de l'air en dessous du seuil, et bien de la condensation il y en aurait également à cet endroit. ...

 


Pour les portes et portes fenètres, j'ai fait refaire entièrement les bavettes avec le type de petit retour dont je parle plus haut pour la fenêtre.

 

Les bavettes n'ayant pas les oreilles latérales de pliées, voici comment j'ai fait

(enfin comment on me l'a appris- merci au prof).

Pour ceux qui ont beaucoup de pliages, un truc est de prendre un morceau de bois, d'y faire une fente sur la longueur et de mettre l'oreille dans cette fente. Cela remplasse les deux tasseaux.

 

Vous avez donc commandé vos bavettes sans oublier de rajouter la hauteur des oreilles (environ 3/4cm)


vous découpez la hauteur des oreilles


20121102_115411.jpg

 

Ca donne ceci


20121102_115446.jpg

 

Ensuite on plie, avec un serre joint, à angle droit en coinçant l'oreille entre deux tasseaux .

 

20121102_115843.jpg


et voici le résultat

 

20121102_115921.jpg

Quand vous poserez votre bavette, n' oubliez pas de mettre de la colle dans l'angle entre l'oreille et la remontée arrière. il ne faut pas que l'eau rentre par là!!

 

 

Pour assurer l'étanchéité entre les dormants et l'ossature, j'ai donc utilisé les mousses expensives de chez illbruck. Celle dont je parle plus haut.

 

L'espace dans lequel je pose la bande expensive dans la partie bois des dormants fait 3cm de large. la largeur de la mousse fait également 3cm, ce qui fait que je mets un peu plus de temps à bien mettre la bande dans son espace. Ce qui fait qu'elle a le temps de s'expenser; Ce qui fait que j'ai eu du mal a mettre la fenètre en place. Ce qui fait que j'ai du chercher un truc. ouf!

 

J'ai utilisé des cornières qui maintiennent la mousse comprimée pendant la pose

 

 

20121102_172108.jpg

cornière en "L" les trucs de couleur vert pale

 

 

 

on maintient temporairement les cornières avec des serres joints et ensuite on maintient la cornière avec du scotch.

 

 

 

20121102_172241.jpg

 

 

Ainsi il est bien plus facile de mettre la fenètre en place.


Un ami qui a utilisé également ces bandes expensives avait un espace plus important sur le dormant de ses huisseries... pouvait poser rapidement sa bande et donc pouvait poser ses huisseries avant que la bande s'expense.

 

Dans les angles faire dépasser un morceau de bande sur l'autre perpendiculaire pour bien assurer l'étanchéité des angles. pas trop tout de même, tout dépend de l'espace à boucher.

 

20121019_111934.jpg

  remarquer la mousse qui commence à gonfler.


  On voit régulièrement des poses, même par des professionnels  avec du compribande mis en continuité dans les angles. Cela crée un défaut d'étanchéité du même style que ceci

 

20121108 135843

 

Et même si le compribande n'est pas mis en continuité, il faut qu'il soit bien mis. Voici l' exemple d'une fenètre  posée récemment chez un ami par un professionnel. Les deux angles supérieurs sont identiques. Je n'ai pas regardé les autres huisseries!

 

20121209_100402.jpg

Quand on souhaite une étanchéité parfaite, Ca n'aide pas!!

 

 

Revenons à mes huisseries. Avant de poser l'huisserie, le frein vapeur vient se scotcher (orcon 1 de chez proclimat) sur le bois d'ossature au niveau où les mousses expensives appuient.Le scotch ne se décollera pas.

 

 20121018_182419.jpg

L'illmod 600 appuira à l'endroit ou est le scotch bleu.

 


 

Vous remarquerez sur la photo ci dessus que le pare pluie n'est plus en très bon état. Logique après deux ans sans protection il ne peux assurer son role de pare pluie. Mais ne vous en faites pas, ces parties ont été refaites lors de l'étanchéité extérieure.

      A noter en passant, Je viens de voir sur un chantier, ce même pare pluie qui prenait l'eau de partout. Voici le lien ici

Reste donc à mettre l'huisserie.

 

et hop! ca y ai. Magique!

 

20121105_154528-copie-1.jpgon enlève les scotchs oranges, les équerres, les cornières.

 


Je positionne les dormants sans les vitres. c'est plus léger.

 

 

 

Une fois le dormant sur le rejingot, la première vérification à faire est le niveau du seuil. Normallement si vos rejingots sont à niveau, le seuil l'est également. 


 

20121105 161719C'est droit....parfait!

 

 

 

et le niveau vertical des dormants

 

20121105 161703-copie-1    

 

C'est à niveau, le seuil est bien sur son rejingot.....

 

Je visse les vis fischer se trouvant en bas des dormants. Ainsi le seuil ne bouge plus.

 

Reste ensuite à vérifier l'équérage de l'ensemble.


 

20121105 154528b

Il faut que les deux mesures soient identiques, au mm prèt. Si ce n'est pas le cas cela signifie que la fenètre penche un peu trop d'un coté. Remettez tout cela bien droit, doucement avec un pied de biche par exemple et revérifiez l'équerrage.

 

Dés que c'est droit, mettez les vis fisher tout en haut.

 

Avant de mettre les deux autres vis sur chaque dormant vertical et sur le dormant horizontal, vérifiez qu'ils ne soient pas bombé. Il se peux que les bandes expensives s'expensent trop.

.20121105_165842.jpg

 

mis en place au serre-joints

 

 

Dès que tout est droit, vissez les dernières vis.

 


Mettez en place vos ouvrants, et admirez votre travail. C'est agréable du travail bien fait!

 

 

Ensuite, c'est ici que vous devez vous rendre, car mieux vaut faire l'extérieur avant les embrasures intérieures;

 

 

Pose des embrasures d'huisseries

 

Après avoir vécu ces soucis avec les huisseries, je voulais pouvoir accéder facilement aux dormants sans tout casser. J'ai donc utilisé le bois pour faire des embrasures démontable.

 

Les embrasures sont en biseaux afin de laisser passer plus de lumière mais aussi de profiter de la chaleur du soleil.

 

Voici en photo un exemple pour une porte fenêtre.

 

20121211_094324b.jpg

J'ai mis une planche représentant une embrasure à angle droit comme on en trouve en général.  Le soleil est celui d'un matin vers 10.30 . Vous pouvez voir l'ombre que fait la planche. L'ombre fait environ 30cm. 

Cela fait tout de même une belle surface de soleil en moins si l'on prend toutes les huisseries.

 

Tant que j'y suis, voici le manque à gagner en soleil si j'avais mis mes huisseries à fleur au parement intérieur.

 

20121211_094439b.jpg

Une ombre d'environ 20cm

 

 

Cela fait tout de même du soleil en moins à réchauffer la maison . Et je peux vous garantir que l'ardoise au sol prend bien les calories du soleil!!

 

 

Mais revenons aux embrasures.

Vous avez vu dans le chapitre dalle bois comment j'ai fait au niveau du fermacell et de l'ardoise de sol .


voici le reste.

 

Sur la partie supérieure j'ai mis du fermacell de 10mm d'épaisseur qui n'est pas vissé mais tenu en place par des pièces de chataignier rainurées.

 

Voici la fenètre en cours de réalisation pour vous aider à comprendre mon installation.

 


 20120521_105521.jpg

 

 

 

 

Coté huisserie, le tasseau de maintient fait 50mm de large, 18mm d'épaisseur et est vissé à l'ossature bois 10x4. ll est rainuré sur 10mm x 10mm. Le fermacell s'enquille dans cette rainure. le vissage du tasseau tient le fermacell plaqué au frein vapeur.

 

20120519_100153b.jpg

 

De l'autre coté le fermacell est tenu par la planche/linteau horizontal. Cette pièce de bois fait 9cm de haut et 18mm d'épaisseur; une rainure de 10/11mm dans laquelle vient se positionner le fermacell est réalisé derrière la planche/linteau horizontal.

 

Ainsi la plaque de fermacell tient parfaitement et est facilement démontable.

 

Pour les cotés des embrasures on utilise le même style de montage.

 

La différence est que ce sont des planches de chataignier de 18mm d'épaisseur à la place du fermacell. 

 

Ces planches sont rainurées sur trois cotés. 

La rainure verticale permet d'obtenir une languette qui tient la planche dans le tasseau vertical positionné contre l'huisserie (celui qui est sur la photo précédente).

 


20121026_112502.jpg

 

 

 

Les rainures des cotés horizontaux  servent à tenir les planches les unes aux autres.

 

20121026_112440b.jpg

 


.Coté murs, la planche "d'entourage d'embrasure" verticale tient l'ensemble des planches grace à sa rainure.

 

 

20120521_104235.jpgLes planches s'enquillent dans la rainure.

 

 

 

La planche de maintient se visse à travers le fermacell dans le tasseau en dessous.

 

Ainsi j'ai réussi à faire des embrasures qui sortent de l'ordinaire, se démontent facilement, et laissent passer la lumière.

 

Voici quelques photos 20120521 171536

20121206_162536.jpg

 

.Il ne reste qu'une couche d'huile dure auro 126 à mettre sur le bois

Repost 0
Published by Dider
commenter cet article
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 21:13

 

Avec ou sans vmc? VMC simple ou double flux? quelle marque? quel rendement? très difficile de se faire sa propre idée.

 

  Ma maison étant étanche, je ne me voyais pas faire des trous dans mes huisseries pour des arrivées d'air frais.

 

Je voulais un système que supprime l'humidité excécive à l'intérieur de la maison sans jeter l'air chaud à l'extérieur. Ici en Bretagne Léonarde il ne fait jamais réellement froid. Cependant c'est humide. Vous savez BZH Bretagne Zone Humide...Ca vous dit quelque chose?

C'est donc  l'air humide qui donne cette impression de froid. .
Ici, vous pouvez avoir une maison à 20°, si elle est humide, vous aurez froid.

J'ai donc décidé de mettre une vmc double flux, et là encore, j'ai eu plein d'interrogations. Quelle vmc?

Il y a en France quelques vmc double flux dont je ne ferais pas de pub. Les vendeurs vous disent tous qu'elles sont haut rendement, mais aucun vendeur n'a été capable de m'en dire plus. Où sont les comparatifs? Je n'est rien trouvé sauf de belles paroles


J'ai finalement cherché des comparatifs en Allemagne. J'ai pris la liste des vmc passiv haus

 

liste-vmc-passivhaus.jpg

 

J'ai comparé les rendements et les prix!  Les meilleurs rendements sont les vmc paul ou zeinder, mais vu leurs tarifs....j'ai vite laissé tomber.

Avant de faire mon choix, j'avais contacté directement quelques importateurs qui m'ont dit de m'adresser à un revendeur. L'importateur Dantherm (GECO)  a accepté de me vendre directement la vmc et j'ai eu les conseils d'installation avec.

L'étude des emplacements et du nombres de bouches a été réalisé par GECO dont voici le site http://www.geco.fr/F/ventilation/V_accueil.htm

 

 

étage-remodif1-GECO

Etude d'implantation des bouches de VMC

 

 


J'ai donc acheté la Dantherm HCV3 chez GECO ainsi que les accessoires divers, sauf quelques produits helios achetés en Allemagne.

En plus de la vmc, il m'a fallut différent éléments pour réaliser l'installation.
J'ai utilisé trois types de gaines.
Des gaines de 75mm  flexible double peau (ci dessous)

 

340.jpg

 

des gaines semi-rigide (diamètre 127 intérieur, 150 extérieur) en alu double peau isolées à .....la laine de verre!

 

20120413_162833.jpg

oui, je sais de la laine de verre. beurk! 

 


Mais heureusement en étant méticuleux dans la pose et dans le scotchage, il est possible d'empècher toute fibre de laine de verre de s'échapper. Cependant je dois avouer que mettre ce genre de gaine fait un peu bricolage. Le soucis vient de la paroi alu extérieure. Celle de l'intérieure s'adapte facilement sur les raccords. Par contre pour fermer la paroi extérieure afin d'éviter les fibres de verre d'aller dans l'air, ça se complique. 

 J'ai hésité à prendre des gaines dites " iso pipe", mais c'était drôlement plus cher, et peut ètre pas plus écolo. 

Par contre l'isopipe est sans doute plus facile a installer si l'on a tous les coudes adéquats au moment où on en a besoin, ce qui, quand on n'est pas professionnel avec un fourgon bien rempli est difficile.

 

Il m'a fallu également des gaines plates 55x220mm chez helios car les gaines semi rigides ne passaient pas à un certain endroit.

 

Elles sont en plastique ne degageant pas de solvant. J'ai également acheté des traversées de murs pour la prise et la sortie d'air ainsi que des raccords gaine plate/gaine diamètre 125 dans ce même matériaux chez helios.

J'ai acheté ces pièces en Allemagne http://www.elektronetshop.de car moins cher même avec le port. Les vendeurs de l'hexagone préfèrent ne pas vendre plutôt que de s'aligner sur les concurrents Européens. Je le  leur ai demandé, ils ne veulent pas s'aligner. 

Ils sont encore à l'heure de l'hexagone alors que l'europe existe depuis des décénies. M'enfin tant pis pour eux! 

 

Voici mon truc pour trouver des tarifs en Allemagne.  Voici deux sites qui font des comparatifs de prix. Vous tapez le nom du produit que vous recherchez et il vous donne les prix. 

http://www.idealo.de  et  http://www.preisroboter.de

 

J'en profite pour donner deux bonnes adresses Européennes que j'ai trouvé en fin de chantier


-pour la visserie et quincaillerie http://www.klokow-gmbh.de   Transport d'une quinziane d'euros jusqu'a 30 kg.

-Pour l'électroportatif: http://www.screwfix.com/jsp/container.jsp  Transport gratuit en Europe à partir de 100£


Ensuite utilisez google translate pour traduire.


Mais revenons à nos montons. Malgrès tout il n'est pas donné le bout de plastic de chez helios!!!

 

 

20120102_143854.jpggaine plate à sa place - référence FOM flachkanal

 


 

vmc46.jpg

raccord gaine plate/gaine diamètre 125référence: helios Übergangsstück FUE 125

 

 


 

DSCN2486.jpgtraversée de mur référence helios teleskop mauerkaste tmk 125/150

 

 

 

Voilà c'est tout ce que j'ai acheté chez helios.Tout le reste vient de chez GECO


 Il m'a fallu aussi des bouches d'extraction et de soufflage. Elles sont en métal et le débit est réglable.

 

Les bouches d'extraction de diamètre 125 en cuisine et salle de bain et une de 125 d'insufflation en salon .

des bouches d'insufflation de 80 dans les chambres et le salon  et d'aspiration 80 dans les toilettes et la buanderie.

 

Il y a une différence entre les bouches d'aspiration et d'insufflation: La partie centrale.

 

20120409 170047A droite l'insufflation, à gauche l'aspiration

 


 

vmc28.jpg

Ici bouches de 80

 


 

des plénums pour raccorder les gaines 80 aux bouches de 125.

 

vmc2.jpg

plénums 2x80/125

 

j'ai eu besoin aussi de deux plénums de répartition. Un pour le circuit insufflation, un pour le circuit d'extraction. Ce sont les mêmes plenums. Une entrée en 150 et 6 sorties en 80. Il faut aussi l'embout de 150 qui se fixe sur le boitier, mais qui est livré avec.

 

 

vmc12.jpg

 

 

Pour mettre mes gaines de 125 sur ces plenums, j'ai eu besoin de réducteur 125/150. Ceux qui m'ont été livrés par Geco sont en acier galva. J'ai eu également besoin de deux réducteurs de ce type au niveau des traversées de mur qui sont en 150.


 

vmc14.jpg

réducteur 125-160

 

 

 

La première chose a donc été de réaliser les caissons pour le passage des gaines de la vmc. Je voulais absolument des gaines  accessibles, facilement nettoyables.

 

J'ai réaliser les structures des caissons en bois de  3x4, enfin ce qui me restait des travaux précédents et les ai recouverts de fermacell. J'y ai mis quelques portes, et c'est parfait. Tout est accessible, tout est nettoyable.

 


20110830_144526.jpg

Essai d'emplacement de la structure pour gaines de sdb

 


20110830_160809.jpgdébut réalisation structure caisson de gaines dans sdb

 

DSCN3690.jpg

caisson fini

 

vmc10-copie-1.jpgcaisson du plenum aspiration cuisine(la cuisine est en dessous)

 

 

 

J'ai donc positionné les bouches de soufflage d'après l'existant et le plan de Geco. 

 

 

J'ai modifié légèrement les bouches de 80 afin de fixer directement les gaines dans la bouche.Sinon, il faut rajouter des raccords divers....donc plus cher.

 

20120106_153527.jpgj'ai martelé les rebords

 

 

20120106_153810.jpget voilà le résultat à droite

 


 

vmc23.jpg

Mettre un jont torique sur la gaine

 

 

 Pour les fixer je les scotche avec le même scotch que j'ai utilisé pour le frein vapeur.

 

vmc26.jpg

 

 

 

Et ce qui est valable pour les bouches l'est également pour les plénums


 

vmc11.jpg

plénum alimentant une bouche de 125



vmc48-copie-1.jpgEn dessous du plenum aspiration, les trois percages des gaines de 180 alimentant la vmc.

 

 

Pour relier les plenums d'aspiration et d'insufflation, c'est dans le même style . on scotche le tout ensemble. 


vmc18.jpg

Ici le plénum d'insufflation dans les combles


Avec les réductions, il est facile de scotcher, et la gaine intérieure et la gaine extérieure.

 

 

Il reste à relier les 4 gaines alu à la vmc.

Ca a été un sacré basard car je ne voulais pas que la moindre fibre de laine de verre puisse aller dans l'air ambiant.

 

Il a fallu un peu bricoler.

 

J'ai taillé dans du chronopan des pièces comme celle en dessous.

 

20120412_141206.jpgElles vont servir à faire l'étanchéité .

 


 

J'ai insèré la pièce autour de la gaine de 125 avant de la mettre sur les bouches de la vmc.

 


20120412_141639.jpg

 

 

L'étanchéité de la gaine 125 est assurée par deux joints caoutchout que vous pouvez voir sur la sortie de droite de la photo précédente. En plus de ces joints j'utilise du scotch et des colliers.

 

20120413_141949.jpgdes morceaux de scotch alu autour de la gaine 125, collés sur la vmc.

 

 

Mais le problème est qu'il n'y a rien pour étanchéifier la gaine extérieure et les fibres de verre pourraient se retrouver dans l'air ambiant. D'où la necessité de ma pièce en chronopan. Je pense que les sorties de la vmc sont concues pour recevoir des gaine de type isopipes.

 

 

J'ai donc fait un joint en  silicone entre la gaine 125 et la pièce chronopan. 


20120413_142300.jpg

 

 

 

Je mets ensuite le collier qui termine l'étanchéité de la gaine 125

 

 

20120413_142557.jpg

 

 

Ensuite on positionne la gaine de 180, qui vient recouvrir ma pièce de chronopan. J'ai renforcé la gaine alu avec une couche de scotch alu puis une couche de scotch delta de frein vapeur.

Ainsi quand je mets le collier l'aluminium de la gaine ne se déchire pas.

 

20120413_144901.jpg Et voilà les gaines sont étanches

 

 

 


Et une fois fini, ça donne cette usine à gaz!!

 

20120413 144949

 

 

20120413_144925.jpg

 

Repost 0
Published by Dider
commenter cet article
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 13:44

 

  Réalisation d'une installation électrique biocompatible

 


Je ne vais pas écrire ici toute la norme électrique (norme NF C 15-100). Voici des documents sur le site de hager  ici et en charchant un peu vous trouverez plein d'autres sites très bien fait.

 

Je mets juste le principal qui vient à l'esprit.

 

 

 

La première chose à réaliser c'est de dessiner son plan intérieur, l'emplacement de chaque appareil dans votre habitation.

Je l'ai fait à la main.

2rdc-vide.jpegplan intérieur rdc

 

 

 

Une fois les plans réalisés, on sait ce que l'on a à alimenter. il faut donc dessiner son plan de tableau électrique.

 

Pour faire les plans j'avoue avoir triché. J'ai repris ceux d'un copain (Merci Vincent) et les ai adaptés à mon habitation en faisant des copiés-collés.

J'aurais sans doute pu mettre un disjoncteur différentiel plus faible, mais si un jour j'agrandis, ou si je mets un atelier à coté.....

Je m'attendais à ce que le consuel me demande ces plans, mais cela n'a pas été le cas.

 

Et ça donne ceci

 


instal-elect.-simple-copie-1.png

 

 

Les numéros sous les différents circuits sont les numéros de repérage des gaines posées.

 

J'avais également fait une  version du tableau avec une protection pour le congélateur qui, si le disjoncteur de ce dernier sautait alimentait un voyant ou une alarme sonore. Mais pour le consuel, je ferais le plus simple possible.

 

Voici le plan avec l'alarme congélateur


 

instal-elect-copie-1.png

 

Une fois mes plans réalisés, j'ai demandé aux membres du forum http://entraidelec.com de valider mon plan. Bon rien d'officiel dans cette validation, mais ils sont de bons conseils. 

 

 

Ensuite j'ai dessiné les plans généraux unifilaires de mon installation éléctrique. C'est ce que j'ai appris à l'école il y a 28 ans de celà!  28 ans déjà....


Le terme unifilaire signifie que l'on représente une gaine électrique ou un cable par un seul trait. Un cable ou une gaine possédant plusieurs fils électriques.

 

Les fils électriques sont représentés par de petits traits verticaux perpendiculaires au tracé unifilaire.

le trait en forme de "T" représente un fil de terre, Celui avec un point représente un fil neutre et le trait simple représente un fil de phase.

 

 

 

Voici le circuit unifilaire pour les prises du rdc. En vert les circuits de prises spécialisées. en bleu les circuits prises standards.

 

7sch-gen-toutes-prises--elect.jpeg

Plan unifilaire des circuit prises. Ah je vois que j'ai oublié la vmc! 

 

 

 

 

Alors,  Que dire pour les prises?

 

Le circuit de prises peut se faire soit en fil de section 2,5mm² ou 1,5mm². Avec du 1,5 on ne peut alimenter que 5 points prises et alors le disjoncteur divisionnaire sera un 16A.


Avec du 2,5 on peut alimenter 8 points prises mais le disjoncteur divisionnaire  sera un 20A. 

Ne pas confondre point prises et blocs prise.

 

Une prise simple ou une prise double montées sur un même socle comptent pour un seul point prise. Trois ou 4 prises sur un socle comptent pour deux points prises.

 

Les  prises spécialisées ont un circuit spécifique :
C'est le cas des plaques de cuisson, de la cuisinière, four indépendant, lave-vaisselle, lave-linge, sèche-serviettes, refrigérateur, sèche linge, congélateur, chauffe eau, vmc double flux... enfin tous ces gros trucs.
 

 

Les lampes, elles, sont alimentées en fils de 1,5 mm2. on peut mettre 8 points d'allumage par circuit lumière avec un disjoncteur 16A maxi.


Avec un disjoncteur de 10A, c'est seulement 5 points d'eclairage . Dans ma petite maison, je n'ai que 4 points d'éclairage à l'étage, 4 au rdc et 3 en extérieur.

 

Voici un petit programme qui vous donne toutes les infos.  ici (Programme de droite)


 

Pour les lampes, j'ai réalisé un plan d'implantation. il me permet de voir où positionner les interrupteurs et les lampes. J'ai fait simple, mais fonctionnel. Un va et vient en buanderie et un autre pour lampe du coin repas ainsi qu'un autre dans la cage d'escalier. Un simple allumage pour le salon et un double simples allumages pour les appliques de cuisine. 

 

Pour l'allumage extérieur, je veux qu'il allume les lampes se trouvant au niveaux des portes d'entrées , mais je voulais aussi allumer ces lampes avec des interrupteurs intérieurs.

3eclairage-rdc.jpeg

plan implantation éclairage

 

 

 

 

J'ai souhaité faire un circuit biocompatible. Les fils electriques sont donc des fils blindés.  Dans ce type d'installation, seul les fils de phase sont blindés.

 

A l'origine je pensais acheter du cable blindés en Allemagne (coût plus abordable qu'en France) mais j'ai eu de la chance d'acheter un lot de fil sur "le bon coin".

A refaire, je prendrais sans doute du cable blindé


Si vous achetez du cable blindé, prenez du trois fils (phase, terre, neutre) Les seules obligations pour les couleurs sont le bleu et le vert-jaune pour le neutre et la terre.

Le reste peut ètre de n'importe quelle couleur. Il vous suffira de mettre en bout de fil de la gaine thermo retractable de la couleur rouge ou noir ou violet....pour signifier de quel fil il s'agit. Si ca se trouve ce n'est même pas obligatoire d'utiliser ces rappels de couleur, mais c'est bien plus pratique.

Pour les va et vient, il vous faudra juste acheter la longueur necessaire en fil blindé orange 1,5mm² .


Il semble qu'il existe plusieurs type de fils blindés.

les miens sont comme du fil standart, mais avec un fil de masse, le tout recouvert par une feuille d'aluminium puis par une deuxieme couche d'isolant. 

 

tredan20fils blindés

 

tredan8 

tredan9

 

 

Forcement le diamètre de ces fils est plus important que celui des fils standarts.

 


 

tredan14

 lesquels sont blindés?

 


Il est donc  préférable d'éviter les gaines de 16mm2 pour passer ces fils. Mieux vaut mettre des gaines de 20 et 25mm2.

 

Il y a des règles à respecter pour le nombre de fils dans chaque diamètre de gaine.

voir ici (programme central)

 

 

J'ai longtemps hesité sur le choix des gaines. Il m'avait été conseillé de prendre de la gaine de marque arnoux car les fils glissent facilement dedans. Celà est vrai, car j'avais une chute de ce type de gaine. Mais elle est hors de prix!

 

J'ai donc été chez brico dépot. Comme toujours il y a du bon et du moins bon chez brico dépot.

Pour la gaine, j'ai été surpris. Bon pas de soucis, elle est NF.

Ce qui m'a surpris c'est la différence qu'il y a entre deux magasins. A Morlaix, j'ai trouvé de la gaine ou les fils passaient tout seul (ou presque) alors qu'avec les gaines achetées au magasin de Brest, celà était plus difficile. 

 

tredan2gaine achetée à brico depot morlaix 

 


Le coté positif avec le fil blindé, c'est qu' il est plus facile à enfiler qu'un fil standart grâce à son fort diamètre.

 

Pour de courtes distances de fil à passer, je dirais 5-6 mètres  je n'ai pas eu besoin d'utiliser les tire-fils des gaines.

 

Par contre sur les grandes longueurs, les tire-fils sont nécéssaires.

Vu que je travaille seul, il faut trouver des solutions.

Pour ce faire je passe la gaine à nu dans les cloisons pour déterminer les longueurs. Autant éviter de couper trop long ou trop court. Et bien oui, je suis léonard...je suis économe ;-)) Non pas radin....les Bigoudins sont radins ;-))

 

Un truc en passant pour ceux qui n'ont jamais fait d'electricité, n'oubliez pas, une fois votre gaine coupée de coincer le tire cable dans une petite entaille car il a tendance à aller dans la gaine, et c'est impossible de le recupérer sans couper la gaine. ;-)


tredan12.jpg


 

 

alors une fois la bonne longueur définie, je retire la gaine et j'enfile les fils dedans.


Pour ce faire j'attache le tire-fil de la gaine à un poteau,

 

tredan13-copie-1.jpg


 

et de l'autre coté de la gaine j'attache les fils electrique  au tire-fil.  D'une main je tiens la gaine et de l'autre, tout en reculant, je dirige les fils dans la gaine....Allez, faites marcher votre imagination.

 

Une fois les fils dans la gaine, je la mets définitivement à sa place.

 

Pour passer les gaines à travers les montants des cloisons, j'ai fait des trous  à la mèche à bois plate de Diamètre 28.

 

tredan7

 

Bon, ce n'est pas un travail très pénible, il faut juste ètre attentif et bien repérer chaque circuit installé.

Moi, j'ai inscrit des chiffres sur un bout de chaterton à chaque bout de gaine. J'ai également reporté ces chiffres sur mon schéma de tableau.  


Ainsi quand je fais le branchement du tableau, je sais quel fil va à quel disjoncteur.

 

Voici donc quelques photos de fils passés.

 


cuisine-nord.jpg

 

tredan11


 

cuisine_nord.jpg

 

 

Il n'y a pas de passage de fils dans les plafonds ou la dalle. Tout passe par les cloisons et des murs périphériques. Il y a un passage de fil à une trentaine de cm du sol et un autre en dessous des poutres de la dalle d'étage. Pareil pour l'étage.

 

Pour l'éclairage du rez de chaussée, n'ayant pas prévu de passage de gaine dans le plancher d'étage, j'ai du faire une saignée dans certaines poutres. Ces saignées font 20mm de profondeur et 18mm en hauteur.

A cet endroit, j'ai passé de la gaine de 16mm. 

Pour cacher la gaine,je ferme ces saignées par un petit couvercle en bois douglas.


Afin de pouvoir mettre le boitier d'encastrement pour les lampes, j'ai fait une petite ossature vissée dans les poutres dans laquelle arrive la gaine electrique et que je fermerai avec une plaque de fermacell.

 

Cette ossature est bien visible, mais je pars du principe que pour qu'un objet passe "inapercu" , il vaut mieux le faire visible mais bien intégré dans le cadre que d'essayer de le cacher.

 

 

DSCN3350.jpg

 

ossature pour l'eclairage

 

 

DSCN3385passage du fil dans poutre vers les ossatures d'éclairages 

 

 

  Comme je le disais plus haut, afin de cacher les gaines j'ai taillé une languette de douglas et  l'ai emboitée/collée à la colle à bois,  sans jeu  dans la raignure

 

 20120203_134416.jpg

  Une fois fini, ça donne ceci. Cherchez bien. il est où le fil?

 

 

 

 

Une autre adaptation que j'ai réalisé,c'est au niveau des arrivées de gaines dans les cloisons terre.  Vu que je n'ai pas prévu de garder la terre apparente  mais recouverte de fermacell, il faut que je puisse mettre le boitier de connection comme dans une cloison sèche. Pour ce faire j'ai découpé des petits morceaux de tuyau de 80mm de diamètre sur 80mm de profondeur que j'ai entaillé pour passer les gaines.

 

 


DSCN3374.jpg

tuyau découpé pour arrivée de deux gaines

 

 

 

 

Une fois en place et scéllé dans la terre, c'est parfait et il y a largement de la place pour y mettre un boitier électrique de 55mm de profondeur..

 

 

 

DSCN3376

Bon, c'est un peu boueux

 

 

 

A l'étage, j'ai fait de petits emplacements en OSB pour éviter que la ouate de cellulose (isolant des cloisons) ne vienne en contact avec les boitiers electriques

 

boitiereta.jpgemplacement pour un interrupt eur

 

 

boitieretage.jpgdeux fois trois boitiers pour deux chambres

 

 


 

 

retour expérience 

 

Je suis au moment de mettre les boitiers électriques dans ces emplacements, et je me rends compte que j'ai oublié un truc. les boitiers électriques font environ 67mm de diamètre. les tuyaux pvc dans la terre font 80mm de diamètre et les emplacement en OSB 70mm.

Une fois le fermacell en place par dessus la terre, les griffes de fixation des boitiers n'ont pas assez de place pour accrocher derrière le fermacell et ce à cause des tuyaux ou des boitiers en OSB, 


Il aurait fallu des emplacements d'environ 100mm .

 

bon, ce n'est pas trop difficile à rattraper.


 


 

 

Les fils blindés:

 

Seules les phases sont blindées. Les fils neutre et terre sont des fils standards.

 

Que ce soit au niveau du tableau, ou au niveau des boitiers, les fils de masse du blindage sont à raccorder au fil de terre, à la masse quoi!

 

 

On enlève donc la première couche d'isolant sur quelques cm  et on enlève la feuille de blindage aluminium.

 

DSCN3795.jpgdécoupe de la première gaine d'isolant

 

 

 

DSCN3790.jpgsuppression de la feuille alu

 

 


Ensuite afin de protéger le petit fil de blindage, mais aussi pour qu'il ne puisse toucher par accident un fil de masse ou de phase, je le protège avec des chutes  d'isolant de fil vert jaune de faible diamètre.


 

DSCN3792.jpg

 

 

 

Ca donne ceci

 

DSCN3791.jpg

Pour que tout tienne bien j'ai mis un morceau de gaine thermo-retractable. Pour ce qui ne connaissent pas, c'est une gaine qui se retracte à la chaleur. Moi j'ai utilisé un décapeur thermique

 

DSCN3794.jpgLa gaine thermo est le ptit bout noir. Sur la photo elle n'est pas rétractée

 

 

 

 

Pour une installation biocompatible il n'y a pas que les fils qui sont blindés; Les boitiers le sont aussi. Il existe des boitiers vendus déjà faradisés, mais ils sont hors de prix.

Pour faradiser un boitier il faut lui appliquer une peinture graphitée. Il existe plusieurs types de peinture d'après les ondes dont on souhaite se protéger;

Dans la marque Ysheild, c'est la référence NSF 34.

Mais cette peinture n'est pas spécialement concue pour ètre appliquée sur des boitiers en plastique. Elle ne tient pas bien. C'est le même soucis pour les boitiers déjà peints vendus dans le commerce. La peinture ne tient pas spécialement bien...

 

Pour ma part, j'ai réduit mais pas supprimé le problème, en mettant une couche d'apprêt pour plastique.

 

20120301_174558.jpg

peinture d'apprêt en bombe .les pièces en gris sont peintes.

 

 

Ensuite j'ai passé la peinture graphité au pinceau.  J'ai appliqué deux couches à l'extérieur et une à l'intérieur. Les boitiers vendus dans le commerce n'ont de la peinture que sur l'extérieur.

 

 

20120302_093011-copie-1.jpgvous l'avez compris la peinture est noire

 

 

Une fois vos boitiers bien secs, il faut fixer le fils de masse. C'est un fil souple de couleur Vert/jaune qui est fixé au boitier et raccordé à la masse.

 

  J'ai coupé de petites longueurs de 10-12cm . J'ai étamé les cosses

 

20120222_154452.jpg

 

ensuite il suffit de souder le fil dans la cosse;

 


le fil est fixé au boitier par rivetage. faire un petit trou dans le boitier puis fixer la cosse avec un rivet pop. 

20120222_172949.jpg

Avant de mettre le rivet je mets un peu de peinture graphité.

 

20120303_153638.jpg

 

 

Et une fois le rivet riveté, je remets une couche de peinture dessus. J'ai préféré enlever la protection plastique de la cosse afin d'augmenter sa surface de contact avec la peinture

 

20120303_153652.jpg

 

 

Ensuite le fil de masse passe à l'intérier du boitier par un deuxième trou.

C'est tout bète.

 

Reste à mettre le boitier en place, et il y a des fois, ce n'est pas une partie de plaisir vu le nombre de fils!!


 

20120303_164303.jpg

 

 

Maintenant reste plus qu'a raccorder les prises, les interrupteurs.

 


 

 

 

  Branchement du tableau

 

 

Ici, vous ne verrez pas de domotique ou ce genre de trucs. Je n'ai pas besoin de commander ma cafetière par téléphone, je ne vis pas dans ce monde superficiel.

 Ici, c'est la simplicité.

 

 Au niveau du tableau, pensez à laisser de la longueur à vos fils.

 

DSCN3701.jpg

Le bazar organisé. Toutes les gaines sont numérotées

 

 

Les choses avancent, le fermacell est mis. Je n'ai pas acheté  de goulottes de GTL en plastique. J'ai simplement fait une réhausse en bois sur les tasseaux qui tiennent le frein vapeur afin de laisser suffisamment de place pour les gaines. Il faut juste que la largeur de la GTL fasse 60cm.

 

Voici ce que cela donne

 

gtl1.jpg

frein vapeur-tasseau 2,5 cm - fermacell- tasseau 5cm

 

 

 

Il faut aussi laisser des parties démontables pour accéder aux gaines derrière.  ici des infos  

 

Ensuite j'ai recouvert le tout de fermacell et ai fixé temporairement le tableau electrique pour déterminer l'emplacement du perçage du fermacell pour l'arrivée des gaines, mais aussi pour estimer l'emplacement du coffret de communication et le support compteur.

 

DSCN3783-copie-1.jpg

 


  vous percez pour le passage des gaines

 


DSCN3785

le support compteur (truc blanc à droite) n'a pas été placé à l'endroit où il se trouve sur cette photo

 

 

Puis vous passez les gaines et enlevez le trop de longueur des gaines.

 

DSCN3789.jpg

 

Ne sort de ce tableau que les gaines électriques. Les gaines de communication iront vers le tableau de communication.

A signaler, si comme moi vous n'utilisez pas de goulotte plastique, vous devez emmenez vos gaines jusqu'au tableau. Si vous utilisez des goulottes plastiques vous pouvez couper les gaines dès leurs entrées dans la goulotte.

C'est pour cela que l'on parle de chemins séparés pour les courants forts (électrique) et les courant faibles (communication).

 

Vu que ce sont des fils blindés, vous devez dénuder chaque phase et préparer son fil de blindage comme je l'ai montré plus haut pour les boitiers: rajout d'un isolant vert/jaune et un petit bout de thermo-retractable.

 

 

Maintenant vous pouvez raccorder vos circuits aux équipements de tableau.

 

Préparez vos équipements ........

 


DSCN3784.jpg

 

 

 

...........et branchez les les uns après les autres. Commencez par la ligne du haut car la ligne du dessous n'étant pas en place, vous aurez plus de place pour couder correctement les fils.

 

Ca donne ceci.

 

DSCN3803.jpgIl manque quelques disjoncteurs

 

 

Il faut soigner le travail dans votre tableau. Les auto-constructeurs ne sont pas des "professionnels" qui ne voient pour ainsi dire jamais un consuel. 

 

 

 

Vous avez le droit de raccorder des fils dans le tableau.Utilisez des connecteurs aux bornes automatiques de type wago ou capri par exemple. Vous en voyez un sur la photo précédente juste à droite de la deuxième rangée de disjoncteurs.

Sur mon chantier je n'ai utilisé que des connecteurs trois fils de marque capri. Je les ai trouvé pas mal. ils ne sont pas trop gros, ce qui facilite les branchements dans les boitiers.

 

20120310_162919.jpgA droite les connecteurs capri

 

 

Le fait que ce soit une installation biocompatible, il faut prévoir un grand nombre d'emplacement de fil de terre. Sur les borniers, il n'y a pas le droit de mettre deux fils par emplacement. J'ai donc deux barettes pour les fils de masse, une en bas et une seconde en haut du tableau.

 

Les fils de blindage étant de faible diamètre, ils ne peuvent pas ètre bloqué par les vis du bornier. j'ai donc augmenter leur diamètre en y déposant une goutte d'étain.

 

DSCN3800.jpg

 


 

Maintenant que vous avez raccordé vos disjonteurs, il faut raccorder vos interrupteurs différentiels  aux borniers de phase et de neutre. Les interrupteurs différentiels sont les gros trucs qui sont sur les cotés gauche de chaques lignes. Le bornier de phase est de couleur noir et se situe sur la droite et en haut du tableau, celui de neutre est bleu et est à gauche et en haut.

 

Le diamètre de ces fils dépend de l'intensité maxi du disjoncteur d'abonné que vous choisissez pour votre branchement. J'ai mis des fils de 16mm² même si l'abonnement du fournisseur d'énergie n'est que de 6A. Si un jour je dois avoir une plus grosse intensité, je suis prêt. ERDF conseil du 16mm²

 

Ensuite, en sortie des interrupteurs différentiels les fils, toujours en 16mm² vont vers les  disjoncteurs.

Les interrupteurs différentiels fonctionnent dans les deux sens. Vous pouvez aussi bien brancher l'entrée par les bornes du dessus que par celles du dessous. Cependant le sens usuel est l'alimentation par le haut. 

 

Certaines marques d'équipement ont les bornes de dessus des interrupteurs différentiels  alignées avec les bornes supérieures des disjoncteurs divisionnaires. le branchement des interrupteurs aux disjonteurs divisionnaires se fait donc grace à des barettes.  Dans ce cas, le branchement des interrupteurs différentiels se fait évidemment par le bas.


Si vous  alimentez par le bas il faut mettre une étiquette d'avertissement sur les borniers du bas. Certains interrupteurs différentiels possèdent d'origine ce type de signalitique.

 

j'ai fait les entrées par le haut.

 

Les sorties remontent donc derrière les disjoncteurs et vont dans  des bornes d'alimentation pour les barettes.

Vu le diamètre des fils (16mm²) j'ai du utiliser ce type de bornes d'alimentation pour alimenter ces barettes. Les barettes permettent donc de relier ensemble toutes les bornes d'alimentation des disjoncteurs divisionnaires .

 

Sur la photo ci dessous, vous voyez la barette de neutre (bleue) et sa borne branchée sur le deuxième disjoncteur. La barette de phase (noire) viendra par devant relier toutes les phases des disjoncteurs et la borne de phase se branchera sur la phase d'un des disjoncteurs.


Afin d'éviter tout contact accidentel entre une tige de borne et une barette, j'ai glissé un morceau de gaine isolante sur la tige des bornes.

 

 

20120217_101659.jpg


 

 

Et ça donne ceci

 


20120222 150450

 

 

 

A ce niveau il reste quelques fils à mettre. Sur la photo précédente, vous pouvez voir sur le coté droit un fil de terre de 16mm² qui relie les deux borniers terre. Vous pouvez voir également sur ce même bornier la borne dans laquelle arrive le fil 16mm² venant de la barette de coupure. 

 

La barrette de coupure est cette pièce qui fait la jonction entre le fil de terre extérieur et le circuit de terre intérieur de votre habitation. 

 

  20121004_135121-copie-1.jpg

Le fil de terre extérieur vient du bas. celui du circuit intéreiur du haut

 

 

reste à voir la liaison équipotentielle.

 

  vous pouvez trouver sur wikipedia les infos sur le sujet Ici

  Soit votre salle de bain est contigue avec la pièce où se trouve votre compteur électrique, soit elle ne l'est pas.

 

Quelle que soit l'emplacement de votre salle de bain par rapport au local où se trouve votre compteur vous devez réaliser la liaison équipotentielle principale.


Pour la faire j'ai tiré un fil de terre de 6mm² allant de la barette de coupure et reliant tous les circuits d'eau (tuyau cuivre) de mon installation. Le fil de 6mm² étant fixé au tuyau cuivre par des colliers inox ou bien soudés aux tuyaux. Il ne faut pas mettre de collier de fixation de canalisation d'eau. C'est ce que j'avais fait, mais le consuel m'a demandé de les enlever. La raison étant qu'ils peuvent rouiller. Pourtant j'ai vu des professionnels en mettre.

 

20121004_135038.jpgfil de 6mm² reliant les différents circuits d'eau et allant à la barette de coupure

 


 

La liaison équipotentielle locale est obligatoire que quand vos deux pièces (salle de bain et pièce ou est le compteur) ne sont pas contigues.

  

 Le consuel me disait qu'elle était obligatoire quelque soit la disposition de vos pièces, mais je lui ai rappellé la règle des pièces contigues et il l'a reconnue. Donc..

Si ces deux pièces ne sont pas contigues, vous devez en plus relier tout ce qui est métallique dans votre salle de bain au circuit terre de votre intallation de salle de bain et envoyer tout cela au tableau electrique. 

 

Si vous avez un circuit gaz en cuivre, il faut aussi qu'il soit raccordé à la liaison équipotentielle.

   

 

Circuit de communication:


Il y a également les gaines de communication à passer. 

6sch-gen-RJ45-rdc.jpeg

plan unifilaire du cablage communicationde rdc

 

 

 

Le cablage de communication comprend les fils téléphonique, de télévision (même si vous n'en avez pas et n'en voulez pas) et de votre circuit informatique.


Les cables de télévison peuvent ètre soit du cable RJ45 ou bien du cable Coaxial. Tout dépend du tableau de communication que vous choisissez. Il existe trois types de tableaux de communication que l'on nomme stage 1, 2 ou 3. Encore que le 2 semble disparaître.


Je vais faire le choix d'un mélange 2-3 fait maison. J'ai donc en cable TV du cable coaxial. Le rJ45 en tv n'est utilisé que pour le stage 3. Cependant j'ai tout de même un Rj45 prévu pour la tv au salon.

Pour le circuit informatique et pour le téléphone, c'est du cable RJ45 blindé cat5 FPT. Il semble que mettre du CAT6 est mieux, mais ......??

 

Ces différents cables se mettent aussi dans des gaines comme les fils électriques, et la couleur des gaines peut être également grise ou verte ou bleue ou multicolor si vous en trouvez.

 

Le branchement des prises RJ45 est assez aisée. je n'en avais jamais branchées auparavant. Il y a deux possibilitées de branchement pour les RJ45

 

voici la notice qui était fournie avec les prises


 

20120409_105624.jpgce sont les paires orange et verte qui sont inversées. J'ai utilisé le branchement de gauche


 

 

C'est comme pour le fil électrique blindé. vous enlevez l'isolant sur une dizaine de cm. vous dénudez le film alu de blindage

 

 

20120409_105321.jpg

 

  Ensuite vous découpé la feuille alu. Moi j'ai laissé environ 1cm afin qu'il vienne bien en contact avec le fil de blindage. Je me dis que s'il y a un fil de blindage et une feuille alu, c'est que tout cela doit bien ètre relié à la terre.

Vous enlevé également le petit film plastique qui entoure les fils.

 


 

20120409_105600.jpg

 

 

  Vous passez votre fil préparé dans le bloc de la prise rj45. le film aluminium entrant bien en contact avec la masse de la prise.

 

 

20120409_105817.jpg

 

 

Vous refermez l'espèce de clapet . il vient en contact avec le film aluminium.

 

 

20120409_110013.jpgremarquez les petits dessins en couleur indiquand les emplacements des fils

 

 

 

ensuite il faut mettre en place les fils  Il y a 4 paires de fils. Un bleu/blanc-bleu, un marron/blanc- marron, un vert/blanc-vertet un orange/blanc-orange.

 

Les fils se mettent avec une petit poussoir de ce type. L'embout coté gauche .

 

 

20121230_173119.jpg

 

20120409_110240.jpg

 

 

Une fois que vous avez décidez d'un type de pose pour vos fils, vous devez garder le même pour tout votre circuit. Ne me demandez pas pourquoi certains inversent les fils, je ne le sais pas.

 

 

Ensuite vous coupez les fils

 

20120409_110425.jpg

 

 


et clac vous fermez le couvercle

 

 

20120409_110524.jpg

 

 

 

reste à emboiter le bloc dans le socle de prise

 

 

 

20120409_110553.jpg

 

 

 

Il existe également des prises doubles. C'est pareil pour le branchement. Il y a un fil pour chaque bloc venant du tableau de communication.

 

20120409_111545.jpgvue arrière de la double prise

 

 

 

Repost 0
Published by Dider
commenter cet article
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 19:59

Les cloisons intérieures sont peut ètre la dernière phase de la construction avec le matériau bois. Alors, vu qu'il y a toujours des restes des phases précédentes.....construire les cloisons donc savoir accommoder les restes de bois. 

 

 

J'ai commencé par les cloisons d'étage que je remplirai avec la ouate de cellulose qu'il me reste.

 

Cela fera une bonne isolation phonique, et le poids reste correct.

 

J'ai posé une lisse basse avec le bois qu'il me restait des couvre-joints de bardage sous lesquels j'ai mis une couche de liège de 4mm. la lice est vissée dans l'OSB 4 

 

 

 

DSCN2619-copie-1

rouleau de liège mis sous les lisses basses

 

 

 

 
Cette structure n'est qu'un assemblage de montants verticaux vissés en bas dans la lisse basse et en haut dans les poutres légères du faux plafond.


 

ossature int etage38

partie basse des montants

 

 

Comme vous pouvez le voir sur la photo précédente j'ai mis entre montants des entretoises pointées sur la lisse basse qui maintiennent latéralement les montants. Ca a aussi l'avantage d'avoir plus d'épaisseur pour visser le fermacell.

 

Ces montants verticaux font 6 cm de large, ce qui fera une fois fini avec les plaques de fermacell des cloisons de 8,5cm d'épaisseur. Comme pour l'ossature 10x4 , les montants sont lardés à la vis de 90 sur la lisse basse. L'entre axe est au maximum de 60 afin de poser des plaques de fermacell de 12,5 mm d'épaisseur.

 

Le haut des montants sont entaillés afin de servir de soutient à l'empoutrement léger. Les montants sont vissés dans les poutrelles.

Pour rigidifier l'ensemble, j'ai relié chaque montant par une pièce de bois qui arrive à fleur avec le haut des poutrelles. Il sera facile ensuite de mettre des plaques de fermacell par dessus.  J'obtient ainsi un ensemble bien rigide.

 

 

ossature_int_etage39.jpg

 

 

 

ossature_int_etage36.jpg

 

vues hautes de montants

 

Vissé sur chaque poutrelle, à l'opposé des montants verticaux, j'ai mis une petite pièce de bois. Elle servira d'appui et permettera de visser le fermacell à cet endroit.

 

  ossature_int_etage34.jpg

Pièces de bois vissées sur poutrelles à l'opposé des montants

 

 

Entre les poutrelles horizontales et les montants, j'ai mis une pièce de liège de 4mm. Je ne sais pas si celà servira à grand chose, mais au cas ou....

 

 

Vous pouvez remarquer sur mon bois une couche blanche.

C'est du sel de bore . Par principe de sécurité, j'ai passé sur tout le bois intérieur ainsi que sous ma dalle bois de rdc une couche de sel.

 


DSCN3159.jpg

  voici le sel de bore.

 


Pour que le sel soit facile à mettre il faut qu'il soit bien dilué dans de l'eau chaude. J'ai fait bouillir de l'eau mis le sel dedans, et avec un mélangeur à peinture monté sur ma perceuse j'ai touillé le tout. Le sel ne se dilue pas dans l'eau froide et mal dans de l'eau tiède.

 

 

 

 

DSCN3160-copie-1.jpg

le malaxage

 

 

 

J'ai passé le sel à la brosse à tapisserie. J'avais essayé de le passer avec un pulvérisateur de jardin, mais dès que l'eau refroidissait, le sel se transformait en cristaux et bouchait le conduit.

Quand on passe le mélange sur le bois, on ne se rends pas spécialement compte que l'on dépose du sel. C'est quand le bois est sec que l'on apperçoit bien la couche de sel.

 


J'ai posé mes portes en même temps que les cloisons intérieures. Les portes sont de simples porte en pin naturel. Restons simples. 

Pour poser les portes, j'ai fait un cadre autour du dormant et j'y ai vissé la porte dedans. 

Vu que mes cloisons sont plus épaisses que le dormant de mes portes, j'ai fait deux petites raynures à la défonceuse dans les montants afin qu'il vienne parfaitement en appui sur le dormant des portes,

 


oss-rdc2.jpg

la partie défoncée vient contre le dormant

 


Normallement, à l'achat, le dormant et l'ouvrant des portes sont "séllées" entre eux afin de les posées correctement. Ce n'était pas le cas avec ces portes, ce qui m'a causé quelques soucis. Mais j'y suis arrivé finalement.

 


 

Au rez de chaussée, j'ai varié les structures car j'arrivais à la fin de mon stock de bois.

 

Pour la cage d'escalier, j'ai utilisé les derniers 10x4 qu'il me restait de la struture paille rdc. Les cloisons finies à ce niveau feront 12, 5cm d'épaisseur.

Il me semblait important d'avoir des montants plus larges à ce niveau pour éviter qu'ils flambent avec l'escalier, mais aussi dans la buanderie avec le chauffe eau et des éventuelles étagères qui y seraient accrochées. 

 

Comme pour l'étage, j'ai mis une couche de liège de 4mm entre la lisse basse et l'osb du sol.

 

Les montants verticaux sont fixés dans la lisse basse et maintenus latéralement en place par des entretoises.

 

La partie supérieure des montants est vissée sur l'empoutrement d'étage. Des entretoises également fixées dans l'empoutrement maintiennent les montants. J'ai mis une couche de liège entre l'empoutrement et la structure des cloisons.

A ce niveau, j'ai mis des entretoises plus épaisses (4cm) afin d'avoir assez d'épaisseur pour la fixation du fermacell.

 

 

oss-rdc9.jpgmontant de cage d'escalier et entretoises de 4cm d'épaisseur

 

 

J'ai fais une demi-cloison en entrée d'escalier afin de faciliter le passage de meubles vers l'étage, et, une fois la demi-cloison en place, j'ai trouvé celà plus esthétique, car ça donne un espace plus aéré. Vous pourrez voir plus bas ce que celà donne. 

 

Pour la cloison entre le salon et la buanderie, j'ai fait autrement.

 

Il me restait quelques planches de bardage, et quelques tasseaux de 4 x 5cm.

J'ai posée les lisses basse et hautes sur les mêmes principes que les autres lisses.

 

J'ai ai mis des montants verticaux de 4x5cm (4cm large) sur lesquels j'ai vissé des "tasseaux/planches" horizontales de 2cm d'épaisseur. Ils sont à intervale de 60cm pour pouvoir visser le fermacell horizontalement.Ceci fait des cloisons qui feront 8cm en terre plus du fermacell de chaque coté.

 

voici ce que celà donne une fois fini

 

 

oss-rdc3.jpg

vue d'ensemble

 

 

 

DSCN3362.jpgvue de la buanderie


 

 

Vous remarquerez que les pièces de bois verticales sont décalées d'un coté à l'autre de la cloison. J'ai fait celà afin que les joints de plaques de fermacell soient décalés.

 

 

oss-rdc11.jpg

gros plan

 

 

En bout de cloison, j'ai rajouté des planchettes verticales afin de visser le fermacell. Ce sont les planchettes que l'on voit en gros plan sur la photo précedente

 

 

Voilà je crois avoir dit le principal.

 

 

Après tout celà j'ai passé les gaines électriques. Après les gaines électriques j'ai rempli les cloisons.

Au rez de chaussée, toutes mes cloisons sont remplies d'un mélange paille terre.

Ce choix, est un de ceux dont je suis le plus content. Je n'étais pas parti pour faire des cloisons terre vu que j'ai une dalle bois, mais je ne regrète vraiment pas de l'avoir fait.

La terre donne une ambiance très chaude. C'est tout l'opposé d'une cloison en fermacell qui elle donne un aspect froid.

 

Alors pour faire ce mélange paille terre chaux sable eau, ce n'est guère compliqué.

 

Le premier truc c'est d'avoir une terre argileuse. J'avais de la chance, mon terrain avait une terre parfaite.

Bon je ne vais pas parler des tests de la terre et tout le touintouin. D'autres sites ou blogs l'ont fait et bien fait.


Alors le système que j'ai utilisé c'est le banchage, c'est à dire que l'on visse une planche de chaque coté de sa cloison, et on rempli. Intellectuel non? ;-)

 

Mon mélange était le suivant. ( enfin à peu prêt)

3 seaux de terre, 1/2 à 1  seau de chaux, 1 sceau de sable et de l'eau comme il faut.

 

La chaux que j'ai utilisée est une mélange batard avec un peu de ciment. Pourquoi celle la? Ben parce que j'en ai trouvé dans ma centrale d'achat préférée (le bon coin) pour une poignée de gouaneg. 

 

Je pense que j'aurais pu faire sans la chaux, mais j'ai lu quelque part que mettre de la chaux permettait une meilleure accroche pour un enduit de finition à la chaux. 

 

Alors, le premièr truc est de visser les planches de chaques cotés de la cloison. J'ai utilisé des chutes de chronopan et d'osb18mm. l'osb est préférable car il ne se déforme pas quand on tasse la terre.

 

 

cloisons-terre2.jpgplaque osb vissée dans les montants de l'ossature

 

 

 

Le mélange se fait à la bétonneuse. C'est une barbotine tout simplement.

 

On met la terre sans gros caillou et sans poulout. S'il y a quelques gravier, ça ne gène pas. Il n'est pas necessaire de la passer au tamis, ce n'est pas un enduit de finition.


On met la terre dans la machine, puis on met l'eau jusqu'a obtenir une mélange liquide. 

Le mélange est correct quand la terre vous fait un gant si vous plongez la main dedans. Le gant doit tenir sans couler trop facilement.

Ce n'est pas compliqué, le bon dosage se trouve facilement. 

 

Une fois que le mélange est bien, il faut rajouter le sable. Le sable est nécessaire si votre terre n'est pas sablonneuse. Si il y a déjà du sable dans votre terre pas la peine d'en rajouter.

 

 

Une fois tout celà bien mélangé, il faut rajouter la chaux. D'un seul coup vous verrez votre mélange s'assécher. Il faut donc rajouter de l'eau afin d'obtenir le bon mélange.

 

 

cloisons-terre4.jpgOh la belle soupe!

 

 

Mais est ce solide la terre quand c'est sec!  ben honnètement je n'en savais pas plus que vous avant de faire le chantier. Bon j'avais déjà vue la ferme de mes grands parents dans la région de Lamballe, mais c'est tout.

Pour preuve que mon mélange devient quelque chose de bien dur (enfin, ce n'est pas du beton) voici du mélange qui a séché dans le fond d'un seau.

 

 

DSCN3380.jpg

essayez le casser à main nues ;-))

 

Donc une fois votre mélange bien fait il suffit de le verser sur la paille que l'on a au préalable débottelée.

 

cloisons-terre6.jpg

 C'est à ce moment que l'on choisi le type de mélange terre paille que l'on souhaite. On fait son choix d'après l'inertie recherchée d'après la taille de la maison, mais aussi d'après le type de dalle... Ma maison étant petite, la dalle étant une dalle bois, j'ai privilégié un mélange riche en paille. Pour une grande maison, plus de terre sera sans doute un bon choix.

 

Et l'on remue l'ensemble jusqu'a obtenir des brins de paille entièrement recouverts de terre.


 

cloisons-terre10.jpg

 

 


Ensuite, cette jolie mixture est tassée dans les cloisons à l'aide de morceaux de bois ou tout autres objets divers et variés.... J'ai personnellement beaucoup utilisé le marteau ou la massette pour tasser le mélange.

 

Si, quand vous tassez votre mélange entre les banches il y a de l'eau qui s écoule, c'est qu'il y a trop d'eau dans votre mélange. 

 

Une fois que vous arrivez en haut de votre planche, soit vous la dévissée et la relevée d'un cran, soit vous en mettez une seconde par dessus. J'ai commencé par dévisser la planche et la relever d'un cran, mais j'ai remarqué que le mélange non sec qui n'est plus banché se déforme quand on tasse par dessus.

 

J'ai donc préféré travailler avec deux planches, voir plus parfois. De plus celà permet à la terre de commencer à sécher avant de démouler. Je démoulais souvent le lendemain.

 

et ça donne ceci

 

cloisons-terre15.jpg

premiers m2

 

cloisons-terre20.jpg

  une des demi-cloisons

 

DSCN3402

cloison entre salon et buanderie (conception ossature différente, voir plus haut)

 

 

Afin que ces masses de terre/paille ne bougent pas dans le temps, j'ai mis dans la terre des traverses horizontales.

 

DSCN3379.jpg

 

 

DSCN3390.jpg

Vue de dessus


 

J'en ai mis tous les 50 60 cm environ. Ce sont des chutes de bois douglas que j'ai taillés en bout et qui  sont enquillées dans des trous fait à mèche plate dans les montants verticaux de l'ossature. Le mélange en séchant bloque l'ensemble, et ça ne bouge plus.

J'ai également mis des vis, des pointes dans les montants afin que la terre prenne bien autour.

 

Il y a d'autres méthode comme par exemple tailler à la défonceuse les montants d'ossature en forme de I. On y glisse alors les renforts dans la fente.

 

Moi je préférais garder de la matière sur les montants.

 

 

 

Quand on arrive en haut de cloison, il n'est plus possible de bancher. Il faut alors remplir verticalement. Pour avoir le tassement suffisant, On laisse dépasser le mélange de quelques centimètres et l'on referme ensuite avec une plaque d'osb. Ca compresse le tout. On laisse sécher un jour ou deux, et en démoulant c'est parfait.

 

Il est difficile de bien tasser le mélange autour des gaines électriques. Pour bien faire, il faut  que la planche de banchage arrive juste au niveau des fils. C'est plus facile à mettre le mélange tour autour des gaines.


Tant qu'a parler d'électricité...

Au niveau des boitiers électrique j'ai mis des morceaux de tuyaux de diamètre 80mm que j'ai entaillés pour le passage des gaines.


 

DSCN3374D'accord, c'est moche, mais c'est efficace!

 

 

On met ces réalisations dans la terre à l'endroit où se trouveront les boitiers.

 

de cette façon, si l'on choisi de faire un enduit chaux sur la terre, il suffit de seller le boitier electrique dans le tuyau. Si l'on décide de mettre du fermacell par dessus la terre, il suffit d'utiliser des boitiers électriques à griffes pour plaques.

 

Pour les mettre dans la terre, j'ai rempli les tuyaux de papier de récupération (sac de chaux)


 

DSCN3399

vue coté intérieur terre

 

 

Ainsi la terre ne rempli pas le tuyau, et il est facile d'enlever le papier par l'avant une fois le banches enlevées car il se charge d'humidité.

 


DSCN3349-copie-2.jpg

vue coté extérieur

 

 

Je ne pouvais pas terminer ce chapitre sans la traditionnelle photo d'un mur terre.

 

 

DSCN3395Les moisissures sont normales. Elle disparessent avec le séchage.

 

 

En parlant de séchage, j'ai fait une brique afin d'avoir une idée de la masse que font mes cloisons.


pleine d'eau la brique de 30cm x 24cm x 9cm fait entre 9 et 9,5 kg. Une fois sèche, elle ne fait plus que 7kg. Soit environ 20% d'eau.

 

Sèche la grande cloison entre la buanderie et le salon fait d'après mes calculs entre 700 et 750 kg. Vous comprenez pourquoi j'ai rajouté des renforts de dalles au cas ou.....

vous pouvez voir les renforts ici

 

Voilà je crois avoir tout dit. voici la photo avec toutes les cloisons finies


 

DSCN3412.jpg

Bon il y a de l'humidité sur l'ojectif. A moins que ce ne soit de la poussière...

 

 

 

 

Après les cloisons terre du rdc, il y a le remplissage des cloisons d'étage. Il me restait de la ouate de cellulose, alors je les ai remplies de ouate et j'en suis content.

 

Le remplissage s'est fait au fur et à mesure de la pose des plaques de fermacell. 

 

La ouate est décompactée avec la perceuse à laquelle j'ai mis un mélangeur à peinture et au bout duquel j'ai accroché un morceau de feraille.

Je mets un bloc de ouate dans un récipient, et je mets en route. Ca fonctionne très bien et c'est rapide.

 

451.jpgLa ouate est bien aérée


 

 

Ensuite il suffit de remplir les cloisons à la main. C'est rapide, vu qu'il n'y a que 6cm d'épaisseur à remplir. Enfin 6cm font tout de même de belles cloisons de 8,5cm une fois finies.


539

 


Parfois il n'est pas possible de remplir par le dessus. Comme sur la photo ci dessous à cause de la pièce d'osb qui tient le coffret prévu pour les boitiers electrique. Alors je pose une feuille de papier qui tient la ouate. Ensuite je mets le fermacell.

 

854.jpg

J'ai préféré ne pas mettre la ouate en contact direct avec les boitiers electrique

 

 

  Pour de faibles surface il est possible de poser la ouate sans avoir à poser de feuille de papier.

  239.jpg

Il ne faut pas trop tarder à mettre le fermacell tout de même, ça ne tiendra pas des heures

 

 

 

Donc parlons du fermacell 

 

 

Le fermacell....

 

Un ami me disait que c'était le mont ventoux de la construction, car c'est un poste qui arrive quand on a déjà plein les pattes de son auto-construction.

C'est lourd quand on bosse seul (45 kg la plaque) c'est poussiéreux quand on la coupe, ça demande d'ètre précis dans ses coupes. 

 

Cependant, si l'on ne regarde que le résultat, c'est un bon matériaux. Ca contrevente, ça améliore l'isolation phonique, c'est solide, c'est sans déchet nucléaire...

 

J'ai recemment été poser du placo dans le magasin d'une amie, et c'est là que l'on voit la différence. Le placo est léger, cassant, ne sert pas à l'isolation phonique, et il n'est pas nécessaire d'etre méticuleux dans la pose, car on cache les erreurs de coupe par des bandes de plâtre. Quand, à savoir ce qui rentre dans la composition des plaques....

Disons, c'est une autre philosophie du travail.

 

 

Un hic cependant, fermacell dit que les plaques sont un matériau écologique, oui mais la colle......

 

DSCN3682.jpg

  Que font 'ils du principe de précaution? Peut mieux faire!

 

 

 

DSCN3451.jpg

A droite la fameuse colle et à sa gauche les vis 3,9x30 pour plaque de 12,5mm

 

 

Bon, revenons sur la pose.  Ici la documentation fermacell indiquant le temps de pose!

 

C'est  long n'est'il pas?

 

Ici le guide de pose de tout les produit fermacell.

 

 

La pose n'est pas spécialement compliqué, tout est assez bien expliqué dans la documentation.

 

 

Travaillant seul, j'ai posé mes plaques de fermacell horizontalement. Je trouve cela plus facile, mais vu la pénibilité de la pose du fermacell, je conseille de commencer par la partie la plus pénible de votre habitation.Moi j'ai commencé par l'étage avec toutes les coupes à 45° , les entourages de poutres, et le fait qu'il faille monter en haut des plaques de 45 kg! j'en ai encore une épaule qui me rappelle sa souffrance.

 

102.jpgJe me suis amusé 6 fois comme ici. le mètre, la fausse équerre, la rape à bois. C'est passé au mm près 

 

 


J'avais contacté le représentant fermacell pour connaître la faisabilité de cette pose horizontale. Pas de soucis m'a t'il dit. C'est une pose très utilisé par les états-uniens, moins en europe.

Une fois une première ligne de plaques posées, il suffisait de poser les autres dessus, le joint entre les deux plaques se fait tout seul. Pour la première rangée, il faut mettre de petites calle en dessous de la plaque pour donner un jeu entre le sol et celle ci.  Cela permet aussi de rattraper les défauts de planéité du sol, s'il y en a bien sur.

 

DSCN3460.jpg

pose horizontale

 

 

Pour les plaques sur la photo ci dessus, j'ai posé la petite plaque, puis j'ai mis la grande en appuis contre la petite. Un joint de colle les relies entre elles. Dans l'angle chaque plaque a son tasseau de fixation. Ainsi rien ne bouge.

 

J'en profite pour signaler que je ne mettrais pas de fermacell sur les retours vers les huisseries (partie à droite sur la photo en dessus) car avec les soucis d'infiltrations que j'ai avec mes huisseries pasquet et qu'a un ami avec des huisseries minco (encore pire que moi) je veux que tout l'entourage des huisseries soit démontable au cas ou il faille un jour démonter à nouveau ces satanées ouvertures.

 

Je parlais donc de la pose horizontale de mes plaques de fermacell, mais soyons honnète, je ne les ai pas toutes posées horizontalement . Je dois avouer que j'ai eu beaucoup de découpes. C'est une petite maison, et les grandes cloisons droites ne sont pas si courantes que cela. De plus j'ai fait pas mal de cloisons avec des angles.

Il faut aussi croiser les plaques pour décaller les joints, ce qui signifie, que sur la photo ci dessus, j'ai commencé l'angle droit de la deuxième rangée de la grande cloison par une demi plaque. 

 

 

 

Parfois, pour peu que les plaques aient un très léger voile ou que les tasseaux bois n'aient pas une section tout à fait identique, les bords de deux plaques seront un peu décallés.

Pour éviter cela j'ai utilisé des chutes collées et vissées comme sur les photos ci dessous. Ainsi les bords des deux plaques arriveront parfaitement au même niveau et je pense que celà renforce le raccord entre elles.

 

 

804.jpg

renforts entre deux plaques. rien ne se perd, même les chutes sont utiles

 

 

404.jpg

 

 

 

Sur la photo ci dessus, remarquez que sur une même cloison, je commence un de ses cotés  par une plaque complète (hauteur 1.20) et sur l'autre coté par une demi plaque (hauteur 0.60), afin que les joints n'arrivent pas au même niveau.

 

 

 Comme l'explique la doc fermacell, on utilise leur colle (cartouche 310ml en photo plus haut). On pose un cordeau sur la tranche, on met la plaque voisine, la colle s'écrase, et le trop plein ressort. Ainsi, il ne reste finalement que peu de colle, et heureusement, car c'est une sacré cochonnerie. Pire que la meilleure crème épilatoire du marché!!  Je peux vous l'affirmer ;-))

 

 

DSCN3462.jpg

pose du cordeau de colle

 

 


DSCN3463.jpg

cordeau de colle

 

 

Il arrive parfois, pour X raison, que les bords de deux plaques mis bord à bord soient légèrement décallés. J'utilise une lame de cuter pour vérifier tout cela.

 

 850.jpg

la plaque du dessous doit rentrer un chouilla

 

Pour rectifier un léger décallage je visse temporairement des calles dans la plaque la plus en retrait pour la faire ressortir. Je mets des bouts sacs plastique afin que la colle ne prenne pas sur la calle. le lendemain tout est sec,  les plaques ne bougent plus, il suffit d'enlever au cutter la colle qui s'est étalée. 


 

DSCN3487.jpgAttention de choisir les bonnes longueurs de vis pour ne pas aller percer votre frein vapeur

 

 

En faisant celà, je n'aurais pas à trop m'embéter avec les bandes de platre, car même si ce ne sont pas des plaques à bords affininés, il faut faire des bandes de platre plus ou moins importante d'après la qualité de votre pose. 


 

Il faut attendre que la colle sèche pour enlever le trop plein. On peut utiliser un cuter avant que la colle ne soit trop sèche, mais souvent, celle ci étant à base de polyuréthane, elle a tendance à s'expenser  encore un peu une fois coupée.

 

 

On peut attendre quelle soit bien sèche et la casser avec un petit marteau ou un petit objet. Des artisans rencontrés m'ont dit faire ainsi.

Moi, je préfère enlever la colle qui a gonflé juste avant de faire mes bandes de platre avec un petit rabot manuel qui gratte donc superficiellement  le fermacell sur 5cm de large à l'endroit où sera le platre.

 

Le collage est excessivement résistant. J'ai du enlever deux petites plaques que j'avais collées, en bien elles se sont cassées lors du démontage, mais pas au niveau du joint de colle!!

 

Les plaques de 12,5mm d'épaisseur se vissent sur l'ossature avec des vis 3,9x30.J'en mets une tous les 15-20cm environ.

 

J'ai découpé mes plaques à la scie circulaire pour les grandes longueurs, pour avoir des coupes parfaites.   N'ayant pas de règle spéciale adaptée à ma scie circulaire, j'ai fait avec les moyens du bord, et sans vouloir me lancer des fleurs, je n'en ai pas raté beaucoup.

 

 

 

DSCN3533.jpg

une règle alu, deux serre-joints, un tracé au milimètre, ça le fait

 

 

Pour les coupes un peu difficiles comme celle de la photo ci dessus, où je devais faire une coupe à 45° pour la toiture et une coupe pour une panne, j'ai pris mes cotes au mm près, utilisé la fausse équerre pour reporter les angles exacts. J'ai rajouté deux ou trois mm environ en plus sur la longueur exacte. Ensuite je présentais la plaque coupée à son emplacement, et ce qu'il y avait en trop, je l'enlevais à la rape à bois. je réessayais, et renlevais pour enlever le trop et ce juqu'a ce que ça aille parfaitement. Fastidieux comme travail, mais mes plaques sont, excusez moi du peu, parfaites. Pas de défaut à camoufler.

 

J'ai également utilisé la scie sauteuse pour les petites pièces, ou les coupes en arrondies.

 

Il arrive parfois que l'on casse un angle en mettant une vis trop proche du bord. Un peu de colle répare très bien le problème.

 

532.jpg

 

 

Pour les angles sortant, afin d'avoir une réalisation parfaite (ou presque) je pose une première plaque que je laisse ressortir . Je coupe suivant l'angle voulu à la scie égoine.

 


324.jpg

 

 

Ca donne ceci

 

031.jpg

 

 

Ensuite, après avoir mis un cordon de colle sur le bord de la première plaque,  il suffit de visser la seconde plaque dans le tasseau en la laissant dépasser un peu. Puis on découpe ce trop long à  l'égoine .

 

L'angle est parfait.

 

401.jpg

 

 

Pour les angles rentrant, Je coupe à l'angle adéquate la première plaque afin que le bord de la seconde plaque vient en appui sur elle. un peu de colle entre les deux, les vis... et hop.



341.jpg

on ne voit pas très bien l'angle de la première plaque, je n'ai pas d'autre photo

 

 

Pour relier une cloison perpendiculairement à un pignon, j'ai couvert en premier le pignon de fermacell. J'ai ensuite  vissé par dessus  le fermacell un tasseau dont les vis vont prendre sous dans le tasseau derrière le fermacell.

Les plaques de chaque cotés de la cloisons sont collées au fermacell du pignon et vissées au tasseau vissé sur celui-ci

 

745.jpg

 

 

 

Ne pas oublier bien sur les perçages pour les boitiers électriques avec une scie cloche. Faire les perçages avant de poser vos plaques, sinon, vous risquez d'esquinter votre frein vapeur. 

J'ai fait les trous à 26cm du sol fini diamètre 65 .  Attention, pour les boitiers multiples il y en a qui ont un entre-axe à 71mm et d'autres à 57mm. 

 


 

DSCN3453.jpg

 

 

Parfois il est difficile de poser une plaque. Sur la photo ci dessous, la plaque doit ètre posée dans l'encoche de la cloison terre perpendiculaire (à droite sur la photo) et collée contre la plaque sur sa gauche et également à celle du dessus.

 

 

DSCN3498

 


Il y a donc de la colle sur les plaques de gauche et du dessus et on ne peut tenir la palque du coté droit. Afin de facilité la pose, j'ai vissé un tasseau qui me permet de mettre la plaque à sa place assez facilement.

j'espère que vous avez compris ces explications assez confuses!!  



DSCN3495.jpgle tasseau sert de poignée

 

 

 

J'ai donc refermé mes cloisons de terre avec du fermacell.  C'est ce que j'avais prévu à l'origine. J'aurais bien aimé en laisser apparentes quelques cloisons terre, mais à mon avis je  n avais pas renforcé suffisament la tenue de la terre par des traverses horizontales.

Donc Le fermacell touche directement la terre. J'ai demandé conseil au représentant fermacell qui m'a dit que si la terre est bien sèche, il n'y a aucun problème.

 

J'ai posé le fermacell de la même façon qu'au niveau des cloisons ouate ou paille.

 

La découpe du fermacell autour de la cage d'escalier a été une belle galère. La société ayant fait et posé l'escalier  m'avait affirmé que l'on pouvait monter l'escalier avant de mettre le fermacell. Ce qui est tout à fait exacte. Cependant ils ont oublié de me dire c'est que j'allais en baver car une fois l'escalier posé je me suis retrouvé à découper du fermacell ayant des formes difficiles à réaliser telle celle-ci. Il aurait été tellement plus simple de poser de grandes plaques de fermacell et de mettre l'escalier ensuite. M'enfin!!

 

dscn3652.jpg

 

Mais rien d'impossible. Pour ce faire j'ai découpé des patrons en  papier.

 

DSCN3649.jpg

 

 

Avec ces patrons, j'ai tracé mes plaques de fermacell en prévoyant une marge d'erreur assez importante car le papier ne représente pas très bien la forme exacte à obtenir.


 


DSCN3650.jpg

 

 

J'ai laissé 1 cm de plus de marge sur sa hauteur et ai affiné l'ajustement tamm ha tamm à la rape à bois jusqu'a ce que ma plaque aille pile poil en place. Et ça l'a fait!

 


 

La dernière partie du fermacell a été la réalisation du plafond d'étage. J'ai choisi de garder les petites poutres 10x4 visibles pour une raison d'esthétique et de facilité de réalisation du plafond de l'étage.

 

Avant la pose du plafond, j'ai egalisé les plaques en haut des cloisons.

 

922.jpgbrave scie à bois

 

 

 

 

voici une vue de dessus avant de poser les plaques de fermacell sur les poutres 10x4

 

942.jpg

 

 

Les paques seront vissées par dessus sur les poutres 10x4 et dans les cloisons  des pièces. J'utilise ces endroits pour faire les raccords entre mes plaques. Ainsi je n'ai eu que très peu de raccords en plafond. Ce sont pourtant de petites plaques que j'ai montées là haut vu l'espace entre chaque poutrelle

 

Au dessus des pannes, j'ai mis entre les 10x4 des petites plaques de fermacell.


 

713.jpgPlaques de fermacell fixées entre les 10x4

 

ce qui du dessous donne ceci

 

 

519.jpg

 

 

Ensuite j'ai vissé mes plaques de fermacell sur l'empoutrement.

 

058.jpg

remarquez les renforts en chutes de fermacell où il y a des raccords entre deux plaques

 

117.jpgraccord de plaque sur les cloisons

 

 

 

Pour faire le raccord entre les plaques horizontales du plafond et les plaques verticales des cloisons mais aussi entre les plaques du plafond et les plaques misent entre les 10x4, j'ai fait un joint souple polymer . 

 


250.jpgjoint polymère pont de bateaux

 

 

 

132.jpg

Une fois sec, un coup de cuter, et on n'y vois presuqe plus rien

 

 

Au niveau du conduit du poele, j'ai fait des pièces "démontables". J'ai laissé un jeu de autour du tuyau. Les équerres de fixation du tuyau (non présentes sur photo) sont fixées à travers  le fermacell et dans les 10x4 qui sont en dessous.

 

440.jpg

 

 


 

Juste en dessus il y a le chevètre qui traverse la toiture. J'ai rempli ce dernier avec de la laine de roche classée au feu M0, et ai mis autour du chevètre deux rangs de compribande afin de réaliser l'étanchéité à l'air; Une plaque de fermacell découpé sur mesure vient couvrir le chevètre, et un joint en scotch aluminium viendra raccorder les deux plaques de fermacell au tuyau.

 

 

052.jpg

plaque qui ferme le chevètre

 

 

 

et la voici en place, enfin la moitié.

 

20111021 102411

 

 

 

A toucher le tuyau, la laine de roche est moins dense que dans l'ensemble du chevètre. 

 


 

   La peinture! Encore un choix difficile. Une bio? une possédant le label européen? quel prix suis-je prêts à mettre? 

 

Je suis parti sur une peinture bio. Les Allemands ont classés les peintures naturelles. Les trois premières étaient Aglaia, auro et bio pin.

 

J'ai acheté de la peinture auro. J'ai pris de la 322.

 

Je suis très très content de mon choix et ce pour plusieurs raisons.

 

Un artisan peintre disait à un de mes ami qu'il ne connaissait pas de peinture écologique qui soit couvrante. Ben La 322 de chez auro l'est et drolement bien qui plus est. 

J'ai dilué la peinture à 30% pour la première passe et même à ce degrès de dilution, elle couvre bien. Je me rappelle avoir mis il y a deux ans sur du fermacell une peinture (achetée dans un magasin de bricolage) avec le label européen. Elle ne couvrait pas comparé à l'auro 322.

 

L'autre fait qui me rends content, c'est son prix .....en Allemagne. 


 

 


Repost 0
Published by Dider
commenter cet article
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 13:43

La première chose à signaler par rapport à notre projet d'origine, c'est que je vais isoler tout l'étage en ouate de cellulose. 

J'ai passé tellement de temps à poser mes bottes de paille de rdc, que je ne voulais pas recommencer .

 

L'ossature que je fais est du type assez légère du moins si on la comprare à celle que j'aurais mis en place si j'avais mis de la paille.

Le but de ce type d'ossature, est également de couper les ponts thermiques au niveau des chevrons. La ouate ira se mettre entre les chevrons et les tasseaux 4x4cm



 

ossature-interieure.jpeg

voici à peu près ce que je vais faire

 

 

je suis parti sur une épaisseur de 27cm d'isolant ouate de cellulose de chez Isocell . Cependant, vu que le frein vapeur a tendance à gonfler lors de l'insufflation, l'epaissueur approchera des 30 cm.

J'ai longtemps hésité sur l'épaisseur à mettre, mais en Bretagne il ne fait jamais réellement froid. C'est seulement humide.

 

 

La première chose à faire est de faire un tracé rectiligne pour avoir des cloisons intérieures rectilignes. Logique!


Sur le plancher d'étage j'ai tracé au cordeau et ai mis sur ce tracé un un compribande

15mm x 15 mm de chez illbruck. Il m'en restait de la pose des fenètres.


Dessus j' ai vissé une petite lice basse de 2cm X 4cm.

 


oss-etage-2.jpg

  le compribande mis sur le tracé et la lice basse posé à coté

 

 

Ah.............je vois que vous avez remarqué ces cordeaux blancs en fond de caissons!! c'est de la mousse Polyuréthane. 


 

oss-etage-15-copie-1.jpg

Pu fensterschaum + achetée sur ebay  Allemagne.

En france elle se nomme 1C elastic mais elle est plus chère!

 

 

 

Ne me jetez pas la pierre parce que j'ai mis de la mousse PU!! Oui, ç'est un produit venant de la pétrochimie.

C'est une mousse spéciale ossature bois. Elle a l'avantage de ne pas durcir et de garder une certaine souplesse afin de répondre aux "mouvements" du bois.

Les fonds de caissons donnent directement sur les débords de toit. Le bois s'étant rétracté et celà à crée de petits passages d'air. La mousse a comblé ces passages.


 

Pour la  fixation de l'ossature intérieure au niveau des pannes j'ai fait un tracé au cordeau à 29cm minimum par rapport au chronopan de toiture.

 

oss etage 22

tracé sur les pannes

 

 

Certains chevrons font le dos vers l'extérieur, d'autres vers l'intérieur. De ce fait il se peut que la distance entre le tracé et le chronopan fasse 29,5 ou 30 cm. D'où l'importance d'avoir un tracé rectiligne.

 

Sur ce tracé, comme sur la dalle, je mets un compribande puis fixe  un tasseau (4cm x 4cm environ ) vissé (5/90) et pointé.

 

 

oss etage 26compribande avant de fixer le tasseau

 

 

A la perpendiculaire de chaque chevron, j'entaille le tasseau horizontal à la défonceuse. Je laisse 2cm de bois en fond d'entaille. Ce sont ces fonds d'entailles qui sont alignés.


oss etage 25entaille en face d'un chevron

 

 

 

et je fixe les tasseaux entaillés sur les pannes.

 

oss-etage-23.jpg

 

 

 

revenons en bas de pente;

 

 

Je mets les montants verticaux de bas de pente. Ce sont des tasseaux 4cm x 4cm. Ils sont vissés en haut dans les chevrons et en bas dans lisse basse et la dalle osb ( 5-90 )


 

oss-etage-16.jpgtasseaux verticaux en place 

 

 

 

 

 

Ensuite j'ai fixé l'ossature légère parrallèlement aux chevrons.

C eux du bas de pente sont coupés à 45° et vissés aux montant verticaux de bas de pente ( vis 5-90)

En haut, ils sont mis dans dans les entailles des tasseaux horizontaux. Une vis 4-60 assure la fixation à ce niveau.

 

Pour la partie comprise entre les deux pannes, les tasseaux parallèles aux chevrons sont fixés des deux cotés dans des tasseaux entaillés.

 

J'ai renforcé l'ossature légère par de petites plaques d'osb8 (13x13 cm d'environ)  taillées dans toutes les chutes qu'il me restait de la dalle de rdc.  Ces plaques sont fixées entre les chevrons et l'ossature légère.

Les vis sont des  4-3,5 

J'ai mis une plaque tous les 40cm environ.

 

Et ça donne ça.

oss etage 11

 


 

  L'ossature légère est finie, il faut penser à fermer les caissons qui recevront la ouate.

 

 

La suite  ici

 

 

  Une fois mis en place le frein vapeur il faut mettre les tasseaux . Ils ont pour but de tenir le frein vapeur pendant l'insuflation mais surtout de créer un petit vide technique entre le frein vapeur et le parement de finition.

Ainsi on peut passer les cables electrique.


J'ai utilisé les restes de tasseaux de mon bardage extérieur, de liteau de bardage mais aussi des planches de bardages délignées comme tasseaux de frein vapeur.

 

A l'étage, les fils electrique ne passeront qu'en bas de pente de toiture et sur les pignons. De ce fait j'ai utilisé des tasseaux de faible épaisseur (couvre joints de bardage) pour les pentes de toiture.

 

 

 

Avant de mettre les tasseaux sur le tier supérieur de la toiture, j'ai mis les 10x4 qui me serviront d'empoutrement de faux plafont. Ils resteront apparents, le parement intérieur sera posé sur le dessus.

 

Les poutres 10x4 reposent sur les tasseaux horizontaux de l'ossature legère des caissons de ouate et viennent également en appuit contre l'ossature légère des caissons de ouate et sont vissés dedans;

 

Afin de ne pas exquinter le frein vapeur, j'ai mis une pièce de liège sur le point de contact.

 

DSCN3022.jpgbout de poutre 10x4 en place


Positionnés ainsi, la poutre ne peut bouger verticalement, et le parement intérieur la maintiendra en place horizontalement.

 

Voici ce que ça donne

 

DSCN3023.jpg

 

 

reste ensuite à mettre les tasseaux sur les frein vapeur.

 

 

  DSCN3062

tasseaux de "sous le faîtage"

 

 

En pignon, j'ai utilisé des tasseaux un peu plus épais (à l'origine des liteaux de bardage). ils font 22mm. j'ai peu de gaine électrique à passer, alors ce sera suffisant.  


DSCN3061.jpg

 

En bas de pignons, j'ai laisser un vide de 10cm pour le passage des gaines électrique.

 

DSCN3060.jpgtasseaux de pignon


 

En  bas de pentes,  au lieu de mettre des tasseaux, j'ai  mis des chutes de chronopan.

 

 

 DSCN2977.jpg

 

 

Quand le frein vapeur vient en contact avec un angle quelqu'onque, bois ou comme ici chronopan, je mets une chute de frein vapeur en protection. Toujours au cas ou ....

 

DSCN2978.jpg

des chutes de frein vapeur en protection dans les angles

 

Après la pose des chronopan en bas de pente j'ai posé l'ossature sur laquelle sera fixée le parement intérieur.

 

Pour celà, j'ai vissé  une lisse basse ( 6cm x 1,7cm ) sous laquelle j'ai mis une bande résiliante en liège. Je ne sais pas si ce sera efficace, mais ce n'est pas pour le coup d'un rouleau de liège.En tout cas celà ne peut pas faire de mal!

 

DSCN2619-copie-1.jpgLiège de 4mm d'épaisseur

 

 

DSCN3055.jpgliège et  lisse basse 

 

 

J'ai ensuite vissé les montants verticaux, bien alignés, à la lisse basse

 

Le ptit truc pour couper les montants verticaux à la bonne longueur est de prendre un niveau et une pièce de bois coupée à 45°. positionner correctement la pièce contre le niveau et faire que le niveau soit........à niveau. reporter la longueur sur le futur jambage, et hop, ca réussi à tous les coups.


DSCN3063-copie-2

allez, avec la photo, c'est plus parlant

 

 

Les jambages font 4,5cm x 4cm. ils sont vissés dans la lisse basse et dans l'ossature légère des caissons d'isolants. Afin de ne pas esquiter le frein vapeur, au point de contact entre le jambage et le frein vapeur, j'ai mis une pièce de liège. 

 

DSCN3059.jpg

Jambages en place- la pièce de liège dépasse un peu de la tete du jambage

 

 

Il reste à visser les pièces de tasseaux derrière les jambages dans l'ossature légère des caissons d'isolant.

 Fixés de cette façon, ils ne bougeront pas dans le futur. Ils sont maintenus devant et derrière par les tasseaux , et le parement intérieur les maintiendra en place latéralement.

 

 


 


Repost 0
Published by Dider
commenter cet article
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 21:29

 

 

 

Le bardage bois est vertical à couvre joint  dit suédois ou scandinave. J'aime son coté rustique de "cabane".

Un avantage de ce type de bardage, c'est que s'il faut changer une planche, celà est facile à réaliser
C'est une technique très simple et relativement abordable financièrement.
 Le coût du m2 de ce bardage bois sans aubier revient à environ 10€ ttc.

J'utilise des planches de 20 cm de large et de 2cm d'épaisseur. Il semble que le dtu demande de ne pas dépasser 15cm de large

Chaque planche est pointée en son milieu. Une pointe inox A3 de 2,5x50 par tasseau. 

 



retour d'expérience

 

Il est possible (et il est possible que ce soit la solution que je choisisse si je devais refaire ce type de bardage ) de fixer les planches en mettant des vis inox sur un seul bord de planche.Pas de vis ou de pointe au milieu. Un de mes amis l'a fait, et c'est pas mal. . Le couvre joint venant pas dessus les vis les caches. La planche peut gonfler ou se retracter à volonté. 

Je navais pas utilisé cette solution car j'avais peur de voir les planches trop se déformer d'un coté; Mais il n'en est rien.


 

DSCN1638Une seule pointe par planche/ par tasseau


En ne mettant qu'une seule pointe au centre de la planche, on laisse le bois respirer, se rétracter.

Il y a deux trucs à retenir que j'ai appris de charpentiers.

La planche doit être positionnée "coeur au soleil".  C'est à dire que le coté de la planche qui était le plus proche du coeur de l'arbre, doit être à l'extérieur. Il suffit pour cela de regarder la courbure du veinage en bout de la planche.

DSCN1640Sur cette planche de bardage, la pointe viendra par le dessus



Autre truc à retenir: il est préférable de voir la planche la tète en haut comme quand elle faisait partie intégrante de l'arbre.
En regardant les noeuds, on peut savoir de quel coté était la cime de l'arbre. Les noeuds sont légèrement ovales.  Par rapport au centre du noeud, la partie la plus longue indique de quel coté était la cime de l'arbre.

 

 DSCN1633Ce noeud nous indique que la cime de l'arbre était vers le haut de la photo




Donc le secret de la technique est que la planche en séchant va se déformer vu qu'elle n'est fixé qu'en son centre.  Ses bords vont normalement aller se plaquer contre les tasseaux de fixation.
Si le coeur de la planche était mis coté tasseaux, les bords de la planche se déformeraient  vers l'extérieur.
Donc celà c'est la théorie.....

Le jeux entre deux planches est très aléatoire. Les planches étant brutes de sciage, l'espace entre deux planches peut varier de 5mm à 2cm.


DSCN1637Voici ce que ça donne les planches en place


Afin de bien aligner les pointes, j'ai tiré un cordeau à niveau d'oeil.
Cela me permet de pouvoir pointer rapidement la première pointe.
Pour les autres lignes de pointes je trace un petit repère au niveau à bulle. Ce n'est pas très rapide.

Certaines planches ont  tendance à se fendre quand on pointe. Le douglas est très dur comme bois!
Pour diminuer ce risque, je pré-perce la planche au forêt de 3mm. Même si le bois ne fendait pas, il aurait fallu pré-percer car il est presque impossible de pointer car les pointes plient  sous les coup de marteaux.

Ca n'aide pas à aller vite! mais bon!


DSCN1636Les premières planches


Les planches dépassent de 6 cm en dessous des poutres maitresses de la dalle. Le bas des planches est coupé en biseau afin  de favoriser l'écoulement de l'eau.

DSCN1639planche de bardage coupée en biseau

 Afin de faciliter la pose des planches  horizontalement, j'installe une  planche de callage (mise à niveau préalablement) sous les planches de bardage. Je n'ai qu'a poser la planche de bardage dessus, et pointer. 

IMG00109-20100306-1709

retour d'expérience

Cette méthode de callage est longue . Pour mes dernières planches je les ai pointées sans les mettre à niveau, puis une fois toutes les planches d'une facade mises en place, je tire un trait à niveau au cordeau et je découpe à la scie circulaire. Bien plus rapide, et tout aussi bien fait!


Il faut pendant que l'on pose son bardage penser à tout ce qui va sortir en façade de la maison. L'éclairage extérieur, la sortie hôte aspirante et du sèche linge, l'aspiration vmc ...

retour d'expérience. Arrivé au choix de la hotte aspirante, j'apprends qu'il vaut mieux mettre une hotte à recyclage d'air plutot qu'a extraction. Cela pour éviter de mettre la maison en dépression car elle est étanche à l'air. de plus l'air chaud produit par la cuisson, est recyclé par la vmc double flux et permet de chauffer l'habitation;
Idem pour la sortie de sèche linge. Il faut utiliser un sèche linge à condensation. 
Donc j'ai bouché ces deux sorties.


Je fais l'étanchéité des sorties de la même façon que les sorties de toiture. j'utilise le scotch delta multi band  pour coller le pare-pluie sur les gaines et tuyaux de sortie.
Voici la fiche technique du produit ICI
 

dscn1850Future sortie de hotte aspirante

Pour la hotte aspirante, j'utilise un tuyau PVC de 100 pour traverser l'isolant des murs. Le jeu entre le tuyau au niveau du perçage dans le chronopan est bouché à la colle PU 40.
La sortie de hotte est en PVC! oui je sais ça commence à faire beaucoup de PVC.
La sortie est un modèle à clapet. C'est un modèle intéressant qui ne s'ouvre pas et claque moins au vent.

dscn1847sortie à clapet

  Les couvre-joints

Les couvres-joints font 6 x 1,7. Je pensais les pointer entre les planches de bardage avec une seule pointe en leur centre 

Cependant vu le jeu qu'ont pris les planches de bardage en un mois, je préfère fixer les couvres-joints avec deux pointes.
Ces deux pointes solidarisent  l'ensemble car elles fixent en même temps les planches de bardage.

 retour expérience sur bardage

Grosse erreur  de mettre deux pointes pour fixer les couvre-joints.  Les deux pointes qui traversaient également les planches de bardage, ont empèché les planches de se rétracter ou de gonfler en fonction des intempéries.De ce fait certaines planches se sont purement fendues. Les deux pointes n'expliquent pas cependant le déchirement des planches (Elles devaient ètre pleine de sève, donc l'arbre coupé en pleine monté de sève) mauvaise communication avec le scieur! 
 
J''aurais du utiliser dès le début qu'une seule pointe au centre des couvres-joints, mais j'avais vu des bardages de ce type où les couvres-joints fixés avec des pointes prenaient trop de jeu avec le temps. Avec une seule vis au centre à la palce d'une pointe, pas de soucis;
   
 Donc deux ou trois planches ont fendu sur toute la longueur. Une en dessus de fenètre s'est carrément coupé en deux!!
Comme quoi le mieux est l'ennemi du bien.
 

DSCN1981

DSCN1982
Une jolie fente de 1cm de large tout de même

DSCN1980




Suite à la fente de certaines planches j'ai du proceder différemment pour la pose du bardage.
Je suis allé en douceur pour voir comment réagit le bois
je les positionne et les maintien en place par des tasseaux horizontaux provisoires vissés entre les planches.  

 

DSCN1984les planches de bardages, positionnées, mais pas encore clouées 

 


J'ai  laissé les planches ainsi pendant un bon mois et les ai pointées en leurs centre. Il semble qu'une planche de 20cm peut se retracter de 5mm suivant les conditions météorologiques!

J'ai ensuite fixé les couvres-joints  en leur centre avec des vis inox 4x60. Les vis maintiennent vraiment bien les planches mais ne les bloquent pas.
S il est nécessaire de changer une planche pour x raison, il suffit simplement de dévisser les couvre-joints et de le réutiliser ensuite.
Les tètes de vis ne sont pas plus grande qu'une tête de pointe.
J'ai trouvé ces vis inox à un prix très correcte sur e bay france pas plus cher que de la pointe. Dans les 100 euros les 1700 vis!! Et ce sont des vis autoforantes!!


DSCN2387.jpgvis inox autoforantes

Pour les planches qui avaient fendu, j' ai mis les couvre-joints aussitôt. Le planches sont restées nickel. je respire!! 

DSCN2377.jpg
  les planches fixées à la pointe et les couvre-joints à la vis
 

Le bas des couvre-joints est coupé en biseau et dépasse de 1cm environ  le bas des planches de bardage.


dscn1892Voici ce que ça donne.

Au niveau des pignons, J'ai fait déborder le bardage d'étage par rapport au bardage du rdc pour rejeter l'eau. C'est pour celà que j'avais des tasseaux d'etage plus épais de 1cm que ceux du rdc. 22mm d'épaisseur au rdc pour 32 cm à l'étage.
La coupe supérieure des planches est en biseau. Celle des couvre-joints également. Cependant les couvre-joints sont plus courts que les planches de 7 cm  dans la partie supérieure .

bardage48.jpgvue des couvres-joints plus courts que les planches 

  Les planches du pignon d'étage viennent par dessus celles du rez de chaussée. Et ce qui est vrai pour les planches, l'ai également pour les couvre-joints.

DSCN2381ales planches du dessus viennent en appui sur les couvre-joints du rdc.

La coupe supérieure des planches, en plus d'ètre coupée à 45° pour suivre la pente du toit, et coupé en biseau toujours dans le but de rejeter une éventuelle eau vers l'extérieur.

DSCN2384.jpgcoupe supérieure des planches de bardage du pignon d'étage

Une fois toute les planches de bardage en place, J'ai fixé une planche de rive. C'est un couvre- joints de 6cmx1,7cm.
J'ai passé un coup de scie circulaire pour donner à des angles supérieur et inférieur à 45° pour évacuer  une éventuelle présence d'eau vers l'extérieur ...
L'angle inférieur permet également de tenir les couvre-joints contre les planches de bardage. Il n'y a pas de vis en haut des couvres-joints.
DSCN2400.jpgC'est un peu trouble mais on voit tout de même la forme de la planche de rive


Les planches de rives sont vissées entre les planches de bardage à la vis de 5x90. Les vis se vissent soit au liteau vertical de toiture se trouvant en bordure de toit, soit dans le 10x4 de rive qui lui se trouve sous l'agepan. Pour faire simple, c'est dans le bois qu'il y a derrière! 

Afin de raccorder deux planches de rives bout à bout, je les coupe en biseau près d'une vis de fixation. La planche qui est vissée en bout recouvre celle qui ne l'est pas.

DSCN2397.jpgIci la planche qui a les trais rouge sera vissée et maintiendra l'autre en place

DSCN2401.jpgPlanches de rive (avec couvre-joints) en place en attente des ardoises de rive

 

Les couvre-joints d'étage sont également vissés. Comme je le disais plus haut, ils viennent recouvrir légèrement les couvre-joints de rdc.

DSCN2402.jpgCouvre-joints d'étage recouvrant ceux du rdc

Après celà, il ne reste qu'a fixer les ardoises de rives. voir ICI

J'ai mis en pignon d'étage mon aspiration de vmc double flux. 
J'ai trouvé un kit de traversé de mur complet (tuyaux, reducteur, grille) chez helioz.

DSCN2486.jpg
DSCN2488.jpg
vue et référence du kit

DSCN2491.jpg
Prise d'air vmc double flux en bas droit du pignon

Pour chaque angle j'ai fais un couvre-joint un peu plus épais. 2cm au lieu des 1,7cm et l' ai fait embelli d' une feuillure de 8mm de profondeur et de 2cm de large environ  à 5mm du bord du couvre-joint. 
Le deuxième couvre-joint , de taille normale, vient se mettre dans cette feuillure.
les deux couvre-joints ne sont pas fixés entre-eux.

DSCN2404.jpgComme celà

J' avais essayé de simplement superposer deux couvre-joints dans les angles.
Cependant  ces couvre-joints ne pouvant ètre fixés en leur milieu comme les autres couvre-joints, j'ai du les visser dans les planches de bardage. Les planches bougeant en fonction des intempéries  le raccord entre les deux couvre-joints n'était pas parfait.
La feuillure permet de cacher ces défaults et par conséquent améliore "l'étanchéité " à l'eau. 

DSCN2497.jpgune fois en place


J'ai traité les caches moineaux comme les façades. Des planches de bardage et des couvres joints. La planche extérieure est biseautée en cas d'infiltration venant de la toiture.
 dscn1878


Pose des tapées de fenêtres

  2ans et demi plus tard, après avoir réglé mes soucis avec Pasquet (huisseries) ici j'ai enfin pu poser mes tapées extérieures.  
En deux ans le bois a changé de couleur....
 
Alors les tapées sont les pièces qui viennent contre l'alu extérieur des huisseries afin de les protéger des intempéries.

La pose des huisseries qui jusqu'a présent était une pose en tunnel, devient une "sorte" de pose en applique. C'est une pose utilisée pour les maisons de type passif; Elle permet une meilleur isolation;
A la différence d'une pose en applique traditionelle, ici c'est l'applique qui vient se poser contre l'huisserie et non l'inverse.

La première chose a été de rajouter de la bande expensive illmod 600 entre l'ossature bois et l'alu des huisseries afin d'améliorer l'isolation à ce niveau. 2cm de plus, c'est2cm de plus, non?
Ce qui fait qu'autour des huisseries j'ai 5cm d'isolant.

 


20130105_151439b.jpg
On se casse la tête à avoir une bonne isolation sur toute la maison, si c'est pour laisser l'entourage des huisseries au petit bonheur la chance, ce ne serait pas sérieux.
Le but n'est pas de répondre au dtu, le but est de faire le mieux possible. 
Et il y a une très grande différence. La preuve, je viens d' effectuer un test d'étanchéité, et j'ai atteint les critères d'étanchéité des maisons passives!! Si si.
Ca y ai je m'égare..........

Ensuite,  le scotchage du pare-pluie contre l'alu. Sur la fenètre, j'avais même mis une couche de silicone sur la bande d'illmod avant de mettre le pare pluie. Mais trop c'est trop. ;-)),Ca c'est de l'extrèmisme okazou. 
je n'en ai pas mis sur les autres huisseries.


20130105_151404b.jpg
  scotch en place.

Remarquez sur la photo précédente la ligne qui me sert de repère pour le bord de la tapée. 

Mes tapées sont en chataignier et font 3cm d'épaisseur. J'ai choisi cette essence de bois car il n'y a pas ou très peu de noeud, donc pas d'infiltration . 
  
Avant de poser les tapées, j'ai vissé des tasseaux pour laisser un espace vide derrière la tapée afin de laisser couler l'eau des éventuelles infiltrations. Cela laisse également respirer le bois des tapées . C'est dans ces tasseaux que se visse la tapée.

 J'ai vissé un 1er tasseau d'angle a travers le pare-pluie dans l'ossature 10x4 et un second tasseau vissé dans le tasseau vertical du bardage. 

 J'ai mis une bande d'illmod 600 entre l'aluminium et le tasseau d'angle pour l'etanchéité.
Je sais j'exagère...okazou.....


20120427_144728b.jpg
tasseau d'angle

voici ce que ça donne au niveau du seuil. ici une fenètre.

20120517_155437.jpgentre le seuil de l'huisserie et le pare pluie, j'ai rempli de silicone et ai fait déborder sur l'aluminium

et voici une vue plus reculée d'une porte fenètre.

20121112_140351.jpg

Une fois les tasseaux en place, on peut mettre la tapée.
Il faut la tailler pour qu'elle épouse la forme du seuil. Sur la photo ci dessous, vous pouvez voir une tapée de porte fenètre.

20121112 150744Au premier plan la partie qui va épouser le seuil de la porte fenètre

Une bande expensive fera l'étanchéité entre l'aluminium et la tapée. elle servira aussi de fond de joint au silicone.  La bande d'ilmood est posée au milieu sur l'épaisseur de la tapée.

 

Ensuite il suffit de positionner correctement la tapée et de la visser dans les tasseaux. J'utilise des vis inox bien entendu.


 

20121112 152327Une vis dans chaque tasseaux et tous les 50cm environ.

 

 

 

Dans l'angle "tappée/ fenètre il faut faire le joint "premier d'étanchéité" soit au silicone soit au MS polymère. Moi j'ai du ms polymère spécial pont de bateau. Un peu cher, mais on n'en met pas partout.

 

250

Sans solvant, ni isocyanates, colle, reste souple, resiste au uv.....

 


 

20121119_153629.jpg

Comme vous l'avez vu sur trois ou quatre photos plus haut (celle où l'on voit la bande expensive sur l'arète de la tapée), il y a un espace d'environ 5mm de chaque coté de la bande expensive. l'un est bouché par le joint polymère. l'autre, de l'autre coté de la bande expensive sert d'évacuation d'éventuelles fuites. 

 

 

Ensuite il faut mettre la tapée supérieure horizontale. c'est un peu la même chose que les verticales sauf que là il n'y a qu'un seul tasseau en dessous de la tapée. (je n'ai pas de photo)

 

 

20121030_113438.jpg

vue de dessous avant la pose du tasseau horizontal- tapée verticale à droite

 

 

La tapée a une forme spéciale afin de mieux évacuer une éventuelle eau  passée derrière le bardage bois; L'eau qui viendrait des siagnées faites à la scie circulaire dans le tasseau que l'on voit sur la photo ci dessus.

 

20121030_114311.jpg

La tapée est donc vissée dans le tasseau au niveau de sa partie plate. la partie bisautée étant bien entendu vers l'avant .

 

Une fois en place cela donne ceci.


20121109_091804.jpg

sur la droite le cache-tapée vertical qui ne devrait pas ètre là car pas posé de cette façon.

 

 

 

A signaler que les tapées verticales vont du bas jusqu'en haut de l'huisserie. Ensuite la tapée horizontale protège le haut des tapées verticales car elle est environ 5/6cm plus basse;

 

une fois tout cela en place il suffit de protéger les tapées par des couvre joints du même style que ceux du bardage.

Là j'ai utilisé du mélèze car il m'en restait quelques planches.

 

J'ai mis en premier le cache tapée horizontal, vissé en bout dans les tapées verticales mais aussi en son milieu dans la tapée horizontale en y intercallant entre les deux une petite calle.

Il y a donc un espace d'environ 1cm entre la tapée horizontale et son cache-tapée. l'eau peu couler ;-)

 

20121128_171936.jpg

 

 

vLa photo ci dessus montre l'angle du cache tapée horizontal. le cache tapée verticale est juste en dessous.

 

Celui-ci est vissé dans la tapée. J'ai réalisé un rainure dans ce cache-tapée pour y insérer la tapée.

20121128 165634

 

Je disais plus haut que la tapée dépassait d'environ 8mm par rapport au bardage. Ces 8mm vont dans cette rainure.

 

Il y a des méthodes plus simples qui demandent moins de bois, moins de vis, mais je pense que celle ci est celle qui donnera le plus de mal aux pluies venteuses Bretonnes de s'infiltrer jusqu'aux angles des fenètres.

 

enfin une fois tout cela en place, ça donne ceci vu de l'intérieur

 

20120519_100153.jpg

 

 

retour d'expérience.

 

En voulant trop bien faire, j'avais ajusté au petits oignons le bas des tapées et des caches tapées au niveau des bavettes alu.

 

il faut laisser un jeu d'envion 8mm, car l'eau stagne et le bois est toujours humide. Il absorbe l'eau. 

 

Voici deux photos de mes tapées de fenêtre avant que je les racourcisses.

 

20121101_153525.jpg

La tapée aborbait l'eau. Le cache tapée lui était parfait.


20121102_095748.jpg

ici les deux, tapée et cache-tapée sont trop longs.

 

 

Et voici l'ensemble fini. Il ne reste plus qu'une terrasse à construire.

 


20121128_171900.jpg

 

 

Et voilà je crois avoir tout dis sur le bardage.



Repost 0
Published by Dider
commenter cet article
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 17:26

Les réseaux sont les gaines qui raccordent la maison en eau, électricité et télécom. Ce sont également les tuyaux d'évacuations des eaux usées si l'habitation est raccordée au tout à l'égout. Il peut également y avoir le tuyaux de gaz de ville...

Il faut dérouler les gaines dans les tranchées. C'est un travail pénible dès qu'il pleut. Et en Bretagne, c'est un boulot excecivement pénible!

En théorie une tranchée de réseaux doit donner ceci,


reseaux theoriquesUn grand merci à l'auteur inconnu de ce croquis.


Je dis en théorie, car j'ai travaillé en intérim pour des boites de TP et  je n'ai jamais vu ce genre de tranchées réalisées.


 


Février 2004:

Il semble que depuis que j'ai commencé ma construction, les normes ont changées concernant les gaines rouges de reseau electricité. D'après ERDF, il faudrait 2 gaines rouges.

C'est tout ce que je sais. Je ne connais pas les tailles de ces gaines

 

Autre remarque, il vaut mieux consulter ERDF avant de poser ses réseaux. Moi je ne l'ai pas fait, et j'ai eu quelques soucis avec eux. ERDF, si ce n'est pas un lotissement, étudie le raccordement des habitations au cas par cas, maison par maison, et on arrive à des abérations. Alors voyez avec eux avant de creuser ;-))


 


En général, il y a une tranchée unique, tout est mis dedans, on recouvre le tout de terre végétale. On pose  le grillage de couleur rouge signalant des gaines électriques, et mat pell zo! Je ne sais pas quel serait le coût d'une tranchée réalisée comme celle du schéma!.

Comme pour les fondations, j'ai demandé à l'entreprise Nicolas TP de Plounéventer pour le tracto. C'est une bonne boite.

Pour la réalisation, nous avons fait  mieux que ce que je vous raconte plus haut, et moins sophistiqué que le petit croquis.  Nous avons fait deux marches paralèlles. Un profond pour les réseaux eau electricité et télécom et un en pente douce pour les eaux usées.


 

DSCN1487les gaines et tuyaux sur leur marches respectives


Toutes les gaines vont aller dans l'habitation.
Le tuyau d'eau part du caisson du compteur d'eau, la gaine électrique va au boitier que poseront les services d'électrification, la gaine verte va au poteau du réseau france télécom et le tuyau des eaux usées va au tabouret, ce gros tuyaux gris qui sert de regard entre le réseau du terrain privé et celui du terrain public.






DSCN1488
 vue du compteur d'eau et  du tabouret d'égout


Pour les eaux usées, il a fallut faire très attention à la pente. Nous n'avions que 5Ocm de dénivelé pour 25 mètres de longueur. Le denivelé mini est de 1,5cm/mètre linéaire . Encore heureux que nous ayons une maison sur plots. Cela nous a évité d'avoir une pompe de relevage!

Donc nous avons posé une gaine rouge de diamètre 90 pour l'électricité, une gaine verte de diamètre 40 me semble t'il pour le réseau télécom et un tuyau  de couleur noir avec une ligne bleue pour le branchement en eau.
L'évacuation des eaux usées est faite avec des tuyaux PVC de diamètre 100.
Pour ce réseau il faut mettre en sortie de tabouret un réducteur 125/100.
Les raccords sont obligatoirement collés. Il est à noter que les tuyaux doivent obligatoirement avoir la partie femelle vers le haut de la pente. en cas de raccord avec des coudes mâles/ femelles, il ne faut pas oublier de rajouter des raccords permettant de repartir sur une partie femelle. Heu!!  ai-je été clair?

Autre truc à savoir il est interdit de mettre des coudes à 90° sur un réseau d'évacuation des eaux usées. un bouchon est si vite arrivé. Il faut mettre deux coudes à 45° pour arriver au même résultat.

Il faut penser au lit de sable pour protèger les gaines d'un éventuel écrasement.


DSCN1492vue du réseau avant de mettre le lit de sable


Juste avant de voir les réseaux entrer dans l'habitation il faut mettre une culotte 87°30 à l'horizontal. Cela permet d'avoir accès au tuyau.


DSCN1609 vue de la sortie permettant d'accéder au tuyau d'égout




Pour raccorder les réseaux à la maison, il faut faire passer les gaines dans la dalle.
Il faut protèger les gaines des réseaux entre le sous sol et la dalle.
Pour celà je vais faire un caisson avec les chutes d' OSB de la dalle.
Pour que le caisson ne repose pas directement sur le sol, j'ai fait un fond de caisson en  ciment chaux sable gravier. Pourquoi ce mélange? Et bien j'avais deux fonds de sacs chaux et ciment à finir. 

Le tuyaux d'eau n'est pas coulé directement dans le béton réalisé. Je l'ai fait passer dans une chute de gaine de 40. sur la photo ci dessous, c'est la petite gaine rouge cachée derrière la grosse.

DSCN1520vu du dessus du coffrage permettant de couler la petite dalle de fond de caisson




DSCN1533petite dalle béton de fond de caisson technique sous la maison. Reste a faire le caisson et à l'isoler



Autre truc a ne pas oublier tant qu'a faire la taupe, c'est de poser la tresse de terre.
Pour celà j'ai fait passer 10 mètres linéaires de tresse de cuivre plus deux piquets distants d'environ 5 mètres.
Un électricien m'a confirmé que la longueur de 10m de tresse avec deux piquets donnera de bons résultats.

DSCN1495tresse de terre. On voit un des piquets enfoncé.



Les gaines de réseaux aboutissent dans la maison. Elles arrivent dans la partie buanderie.

J'ai découpé la plaque de fond de caisson  au plus juste afin de  faire passer chaque gaine . J'ai fait l'étanchéité à la colle PU.

DSCN1532Arrivée des réseaux dans l'habitation.



J'ai rajouté un  tuyau qui permettera éventuellement de  rajouter dans le futur divers réseaux, par exemple l'alimentation d'une cuve de récupération d'eau, l'alimentation du garage...
Pour l'instant, je vais mettre de l'isolant dans ce tuyau.


DSCN1610Tuyau pour gaines futurs, étanchéifié également à la PU

DSCN1611 Le même avec l'isolation

Afin de protèger l'arrivée d'eau du gel, j'ai isolé le caisson sous la dalle au ....polystyrène!! oupss!!  Pas très écolo me direz vous. Le matériau n'est pas écolo je l'avoue, le geste l'est car j'ai récupéré ce grand morceau de polystyrène avant qu'il soit jeté à la benne sur un chantier de supermarché de malbouf à lesneven. C'était la récup ou dans l'incinérateur! 
la plaque de polystyrène fait 10cm. Je l'ai découpé à la scie égoine.

DSCN1816.JPGvue de devant avant de fermer

DSCN1815.JPG
vue de derrière

Pour protéger le polystyrène, j'ai recouvert le tout d'OSB 18mm. C'est propre, et mes gaines sont à l'abri.

DSCN1817.JPGEt voici l'ensemble une fois l'OSB de 18 en place

Le cable de terre ne passe pas dans le caisson technique. Il traverse également la dalle. Il est passé dans deux gaines de protection. je mettrais de la laine de bois pour combler l'espace entre les deux gaines dans la partie dalle.


DSCN1612vue intérieure


DSCN1615vue extérieure


DSCN1621 Le tout en place
Repost 0
Published by Dider
commenter cet article