Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 19:19

La partie supérieure des pignons est une ossature bois adaptée à notre projet. Les dimensions des montants (14,5cm x 4,5cm ) varient me semble t'il par rapport à une ossature ordinaire.  La raison est que je souhaite monter un double cadre intérieur qui pourra ètre recouvert par  des panneaux de fermacell au cas ou les enduits terre ne répondent  pas au projet locatif de la maison.

La première chose, il faut d'après le plan d'execution tailler tous les montants

L'ensemble d'un pignon en ossature bois et les premiers tasseaux du bardages



Ensuite, c'est simple, il suffit de les placer 



Puis de clouer en respectant les entre-axes

Pointage au pistolet à la pointe de 90



un demi pignon presque fini

Afin de supporter la poutre faîtière il faut dimentionner les montants qui auront cette charge. Finalement, cette technique a besoin également de gros poteaux comme le poteaux-poutres.

Parcontre c'est plus facile à réaliser  mais ça n'a pas le même charme.


Les quatre montants sont pointés ensemble



Et voilà c'est fini. Nous avons mis des entretoises qui permetteront de pointer aux raccords des panneaux de contreventement.



Avant de lever les pignons sur la dalle d'étage Nous avons contreventer, mis le pare pluie, les contre-tasseaux et les tasseaux.  C'est plus facile de le faire au sol qu'au bout d'une échelle. vous pouvez ces étapes de la construction   ICI

DSCN1172.JPGle contreventement posé, le pare-pluie mis, le tassautage fini, reste plus qu'a lever le tout.


Avant de monter les pignons, nous les retournons afin de fixer les faux-arbalétriers (4,5cm x 25cm)  Chaque pièce est pointée par pointes de 140. Trois pointes par montant d'ossature.

DSCN1175.JPG

ensuite il faut prévoir les fixations de la poutre faîtière. Ce sont des sabots métaliques qui joueront ce rôle.  Saleté du sabot métalique. Que c'est pénible à fixer. que de pointes! Enfin, il faut se dire que ça fait de beaux muscles!!

DSCN1176.JPGles sabots sont pointés sur la tètes des faux arbalétriers



Une fois ces opérations effectuées, il suffit de monter le tout à l'étage grace à la grue évidemment.  Nous avons passés des boulons de 16 à travers la partie superieure de la structure. Nous avons renforcé le point d'ancrage avec deux planches pour le levage. 


DSCN1177.JPGascension d'un pignon sous la pluie.


DSCN1178.JPGça commence à prendre forme


Maintenant, il faut bien positionner la bète. Vérifier que le kronospan, qui dépasse de 10cm de la partie inférieure de l'ossature, vient bien en appui sur la planche de rive et bien sur que l'ensemble soit bien d'équerre.




DSCN1179.JPGEt hop un ptit coup d'oeil sous la jupe du pignon. c'est bon, le kronospan est bien en appui



La base de l'ossature est fixée par pointage de 140. Une pointe par solive. Ce n'est pas ces pointes qui tiennent le pignon bien évidement.  Elles permettent juste qu'il reste à sa place.



Une fois que les deux pignons sont en place, c'est le moment d'attaquer pour de bon la charpente.
La première pièce à prendre place est la poutre faitière. Elle est composée de deux pièces de 10cm X 30cm et d'environ 4,5m. de belles pièces bien lourdes.


DSCN1182.JPGUne jolie vue de l'emplacement de la poutre faîtière qui elle est en approche par la droite



Les découpes des différentes poutres ont été faîtes préalablement au sol. 
L'assemblage des deux 
parties de la poutre faitère est une coupe à sifflet simple.   La poutre faitière repose en son centre sur le poinçon.
  Deux liens en appuis sur les moises de la ferme  viendront  également soutenir et repartir les charges.

DSCN1164.JPGVoici au sol les deux pièces de la poutre faitière et les liens de contreventement préassemblés.


DSCN1188.JPGet voici la poutre faitière en place. il manque pour l'instant les deux liens centraux

DSCN1194.JPGCoupe à sifflet de la poutre faitière prise dans la partie supérieure du poinçon.


La suite est la pose des pannes. Ce sont les pièces qui sont parallèles à la poutre faîtière. il y a en tout 4 pannes de même section que la poutre faîtière. 

Elles sont également en deux parties et assemblées par une coupe à sifflet. 
Au niveau de leur raccord sur la ferme, elles reposent sur  des échantignoles. Ce sont ces pièces de forme triangulaire pointés à la pointe de 140 sur l'arbalétrier et qui soutiennent les pannes. Comme la panne faitière,  coté pignons, ce sont des sabots métalliques qui maintiennent les pannes.

Les pannes sont encochées de 5cm afin de bien prendre sur la ferme. Une pointe de 140mm fixe la demi panne sur l'echantignole. Une autre pointe de 140 fixera les deux demi-pannes entre-elles

DSCN1193.JPG vue de la ferme, de la panne avec son encoche et en dessous l'échantignolle qui la soutient


Quand toutes les pannes sont en place, c'est le moment de poser les chevrons.

Il y a par pan 14 chevrons de 4cm x 20cm.  Les chevrons ont une retombée importante vu que nous auront 35 cm d'isolant. Chaque chevron est entaillé au niveau des deux pannes.


DSCN1244Vue d'un chevron encoché de 5cm et posé sur une panne.


Les chevrons reposent sur la panne faitière, sur deux pannes intérmédiaires et sur la sablière. A chaque point de repos du chevron nous vissons sur sa hauteur une vis comme celles utilisées pour la fixation des solives des 8x300 . Elles ne sont pas données ces vis, mais gast, elles tirent dur! Des pointes lardées sur les flans des chevrons n'auront jamais cette tenue.  Il est nécessaire de faire un avant trou de 8 sur 5 - 6cm dans les chevrons afin de bien diriger la vis.

DSCN1020vis de maintient des chevrons.


DSCN1252en pleine action a visser les 8x300



Voici en quelques photos ce que ça donne une fois fini.


DSCN1237
DSCN1239
DSCN1243
DSCN1253
DSCN1254N'est ce pas joli?


Une fois toutes les pannes mises en place, il faut mettre les chevètres pour les 4 vélux et pour le conduit de cheminée.

Il faut donc découper ces beaux chevrons tout neufs! Il y aura 4 velux. Deux 114x118 en facade sud, et deux 78x98 en facade nord. Ce seront des vélux "confort". Leur éfficacité thermique est supérieure aux vélux standard. Le coté négatif de ces vélux est qu'ils diminuent légèrement la luminosité de la pièce.

La première chose est de définir l'emplacement de ses vélux et donc de déterminer quels chevrons il faut couper . Il faut aussi penser à la hauteur du vélux, savoir si l'on favorise les personnes de grande taille ou celles de petite taille! un long débat :-)

Une fois ces choix fait, il faut découper le ou les chevrons.
Ensuite on fixe la partie supérieure du chevètre à la
pointe de 140 .


DSCN1257fixation sur les chevrons voisins
 DSCN1259et dans le chevron coupé.

DSCN1260idem pour la partie inférieure. fixer sur les cotés et par le dessus



DSCN1261Ca donne ceci pour un velux 114x118


Le cadre réalisé est souvent trop grand. Il faut donc l'adapter à la taille réelle du vélux. Il faut rajouter une traverse verticale.


DSCN1263mise en place de la traverse verticale.



Attention, pour la mise en place de vélux sur une toiture existante, avant de couper vos chevrons, pensez à bien étayer ceux que vous couperez. Il y a du poids sur une toiture.


Le chevètre de gaine de cheminée est à effectuer comme celle d'un velux.  La gaine de poele passe juste entre deux pannes; donc pas de panne à découper. Nous avons juste mis deux "traverses"

DSCN1265 copie

Il faut maintenant finioler le bas de pente. 
Il faut mettre de niveau le bas des chevrons. Il suffit de tirer un cordeau entre les chevrons des extrémités, tracer à niveau et découper.  Nous aurons un débord d'environ 50cm.

Nous taillons des pièces qui sont vissées sur les chevrons et pointées sur un tasseaux 5x5 lui meme fixé sur la paroi.  Ces pièces permetterons de fixer les sous faces.


DSCN1309rien d'extraordinaire, mais c'est pour montrer ;-)


DSCN1311Et les voici en place

Restait encore une chose, c'était les fonds de caissons de l'isolant en toiture. Là encore rien de spécial. Des entretoises pointées à la 70mm entre les chevrons.

DSCN1312entretoises entre chevrons




Partager cet article
Repost0

commentaires

S


Bonjour et chapeau , cela donne l'envie d'entreprendre , où trouver des plans ( gratuit , qui permettent d'amorcer la même chose , tenter si possible , une expérience voisine ) :
dimensions des bois ( chevrons , poteaux ... ) taille des différents assemblages , etc .
Mais nous ne sommes pas "ici" pour parler de nous , mais pour féliciter et encourager chaleureusement les Bâtisseurs et  bon vent à Greenpeace ... 
Sylvie & Guy



Répondre
D


Merci beaucoup pour vos encouragements.


Pour les plans, je pense que la première chose est de dessiner soi même son projet, du moins de travailler sur la disposition des pièces.Il y a beaucoup de plans sur le net.


N'étant pas charpentier, j'ai travaillé avec un professionnel ayant de l'expérience, qui a dimensoinné les bois et qui répond de son travail par une décénale. C'est très important d'avoir un base
saine.


Bonne continuation dans vos projets, n'hésitez pas, pensez par vous même.