Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 21:29

 

 

 

Le bardage bois est vertical à couvre joint  dit suédois ou scandinave. J'aime son coté rustique de "cabane".

Un avantage de ce type de bardage, c'est que s'il faut changer une planche, celà est facile à réaliser
C'est une technique très simple et relativement abordable financièrement.
 Le coût du m2 de ce bardage bois sans aubier revient à environ 10€ ttc.

J'utilise des planches de 20 cm de large et de 2cm d'épaisseur. Il semble que le dtu demande de ne pas dépasser 15cm de large

Chaque planche est pointée en son milieu. Une pointe inox A3 de 2,5x50 par tasseau. 

 



retour d'expérience

 

Il est possible (et il est possible que ce soit la solution que je choisisse si je devais refaire ce type de bardage ) de fixer les planches en mettant des vis inox sur un seul bord de planche.Pas de vis ou de pointe au milieu. Un de mes amis l'a fait, et c'est pas mal. . Le couvre joint venant pas dessus les vis les caches. La planche peut gonfler ou se retracter à volonté. 

Je navais pas utilisé cette solution car j'avais peur de voir les planches trop se déformer d'un coté; Mais il n'en est rien.


 

DSCN1638Une seule pointe par planche/ par tasseau


En ne mettant qu'une seule pointe au centre de la planche, on laisse le bois respirer, se rétracter.

Il y a deux trucs à retenir que j'ai appris de charpentiers.

La planche doit être positionnée "coeur au soleil".  C'est à dire que le coté de la planche qui était le plus proche du coeur de l'arbre, doit être à l'extérieur. Il suffit pour cela de regarder la courbure du veinage en bout de la planche.

DSCN1640Sur cette planche de bardage, la pointe viendra par le dessus



Autre truc à retenir: il est préférable de voir la planche la tète en haut comme quand elle faisait partie intégrante de l'arbre.
En regardant les noeuds, on peut savoir de quel coté était la cime de l'arbre. Les noeuds sont légèrement ovales.  Par rapport au centre du noeud, la partie la plus longue indique de quel coté était la cime de l'arbre.

 

 DSCN1633Ce noeud nous indique que la cime de l'arbre était vers le haut de la photo




Donc le secret de la technique est que la planche en séchant va se déformer vu qu'elle n'est fixé qu'en son centre.  Ses bords vont normalement aller se plaquer contre les tasseaux de fixation.
Si le coeur de la planche était mis coté tasseaux, les bords de la planche se déformeraient  vers l'extérieur.
Donc celà c'est la théorie.....

Le jeux entre deux planches est très aléatoire. Les planches étant brutes de sciage, l'espace entre deux planches peut varier de 5mm à 2cm.


DSCN1637Voici ce que ça donne les planches en place


Afin de bien aligner les pointes, j'ai tiré un cordeau à niveau d'oeil.
Cela me permet de pouvoir pointer rapidement la première pointe.
Pour les autres lignes de pointes je trace un petit repère au niveau à bulle. Ce n'est pas très rapide.

Certaines planches ont  tendance à se fendre quand on pointe. Le douglas est très dur comme bois!
Pour diminuer ce risque, je pré-perce la planche au forêt de 3mm. Même si le bois ne fendait pas, il aurait fallu pré-percer car il est presque impossible de pointer car les pointes plient  sous les coup de marteaux.

Ca n'aide pas à aller vite! mais bon!


DSCN1636Les premières planches


Les planches dépassent de 6 cm en dessous des poutres maitresses de la dalle. Le bas des planches est coupé en biseau afin  de favoriser l'écoulement de l'eau.

DSCN1639planche de bardage coupée en biseau

 Afin de faciliter la pose des planches  horizontalement, j'installe une  planche de callage (mise à niveau préalablement) sous les planches de bardage. Je n'ai qu'a poser la planche de bardage dessus, et pointer. 

IMG00109-20100306-1709

retour d'expérience

Cette méthode de callage est longue . Pour mes dernières planches je les ai pointées sans les mettre à niveau, puis une fois toutes les planches d'une facade mises en place, je tire un trait à niveau au cordeau et je découpe à la scie circulaire. Bien plus rapide, et tout aussi bien fait!


Il faut pendant que l'on pose son bardage penser à tout ce qui va sortir en façade de la maison. L'éclairage extérieur, la sortie hôte aspirante et du sèche linge, l'aspiration vmc ...

retour d'expérience. Arrivé au choix de la hotte aspirante, j'apprends qu'il vaut mieux mettre une hotte à recyclage d'air plutot qu'a extraction. Cela pour éviter de mettre la maison en dépression car elle est étanche à l'air. de plus l'air chaud produit par la cuisson, est recyclé par la vmc double flux et permet de chauffer l'habitation;
Idem pour la sortie de sèche linge. Il faut utiliser un sèche linge à condensation. 
Donc j'ai bouché ces deux sorties.


Je fais l'étanchéité des sorties de la même façon que les sorties de toiture. j'utilise le scotch delta multi band  pour coller le pare-pluie sur les gaines et tuyaux de sortie.
Voici la fiche technique du produit ICI
 

dscn1850Future sortie de hotte aspirante

Pour la hotte aspirante, j'utilise un tuyau PVC de 100 pour traverser l'isolant des murs. Le jeu entre le tuyau au niveau du perçage dans le chronopan est bouché à la colle PU 40.
La sortie de hotte est en PVC! oui je sais ça commence à faire beaucoup de PVC.
La sortie est un modèle à clapet. C'est un modèle intéressant qui ne s'ouvre pas et claque moins au vent.

dscn1847sortie à clapet

  Les couvre-joints

Les couvres-joints font 6 x 1,7. Je pensais les pointer entre les planches de bardage avec une seule pointe en leur centre 

Cependant vu le jeu qu'ont pris les planches de bardage en un mois, je préfère fixer les couvres-joints avec deux pointes.
Ces deux pointes solidarisent  l'ensemble car elles fixent en même temps les planches de bardage.

 retour expérience sur bardage

Grosse erreur  de mettre deux pointes pour fixer les couvre-joints.  Les deux pointes qui traversaient également les planches de bardage, ont empèché les planches de se rétracter ou de gonfler en fonction des intempéries.De ce fait certaines planches se sont purement fendues. Les deux pointes n'expliquent pas cependant le déchirement des planches (Elles devaient ètre pleine de sève, donc l'arbre coupé en pleine monté de sève) mauvaise communication avec le scieur! 
 
J''aurais du utiliser dès le début qu'une seule pointe au centre des couvres-joints, mais j'avais vu des bardages de ce type où les couvres-joints fixés avec des pointes prenaient trop de jeu avec le temps. Avec une seule vis au centre à la palce d'une pointe, pas de soucis;
   
 Donc deux ou trois planches ont fendu sur toute la longueur. Une en dessus de fenètre s'est carrément coupé en deux!!
Comme quoi le mieux est l'ennemi du bien.
 

DSCN1981

DSCN1982
Une jolie fente de 1cm de large tout de même

DSCN1980




Suite à la fente de certaines planches j'ai du proceder différemment pour la pose du bardage.
Je suis allé en douceur pour voir comment réagit le bois
je les positionne et les maintien en place par des tasseaux horizontaux provisoires vissés entre les planches.  

 

DSCN1984les planches de bardages, positionnées, mais pas encore clouées 

 


J'ai  laissé les planches ainsi pendant un bon mois et les ai pointées en leurs centre. Il semble qu'une planche de 20cm peut se retracter de 5mm suivant les conditions météorologiques!

J'ai ensuite fixé les couvres-joints  en leur centre avec des vis inox 4x60. Les vis maintiennent vraiment bien les planches mais ne les bloquent pas.
S il est nécessaire de changer une planche pour x raison, il suffit simplement de dévisser les couvre-joints et de le réutiliser ensuite.
Les tètes de vis ne sont pas plus grande qu'une tête de pointe.
J'ai trouvé ces vis inox à un prix très correcte sur e bay france pas plus cher que de la pointe. Dans les 100 euros les 1700 vis!! Et ce sont des vis autoforantes!!


DSCN2387.jpgvis inox autoforantes

Pour les planches qui avaient fendu, j' ai mis les couvre-joints aussitôt. Le planches sont restées nickel. je respire!! 

DSCN2377.jpg
  les planches fixées à la pointe et les couvre-joints à la vis
 

Le bas des couvre-joints est coupé en biseau et dépasse de 1cm environ  le bas des planches de bardage.


dscn1892Voici ce que ça donne.

Au niveau des pignons, J'ai fait déborder le bardage d'étage par rapport au bardage du rdc pour rejeter l'eau. C'est pour celà que j'avais des tasseaux d'etage plus épais de 1cm que ceux du rdc. 22mm d'épaisseur au rdc pour 32 cm à l'étage.
La coupe supérieure des planches est en biseau. Celle des couvre-joints également. Cependant les couvre-joints sont plus courts que les planches de 7 cm  dans la partie supérieure .

bardage48.jpgvue des couvres-joints plus courts que les planches 

  Les planches du pignon d'étage viennent par dessus celles du rez de chaussée. Et ce qui est vrai pour les planches, l'ai également pour les couvre-joints.

DSCN2381ales planches du dessus viennent en appui sur les couvre-joints du rdc.

La coupe supérieure des planches, en plus d'ètre coupée à 45° pour suivre la pente du toit, et coupé en biseau toujours dans le but de rejeter une éventuelle eau vers l'extérieur.

DSCN2384.jpgcoupe supérieure des planches de bardage du pignon d'étage

Une fois toute les planches de bardage en place, J'ai fixé une planche de rive. C'est un couvre- joints de 6cmx1,7cm.
J'ai passé un coup de scie circulaire pour donner à des angles supérieur et inférieur à 45° pour évacuer  une éventuelle présence d'eau vers l'extérieur ...
L'angle inférieur permet également de tenir les couvre-joints contre les planches de bardage. Il n'y a pas de vis en haut des couvres-joints.
DSCN2400.jpgC'est un peu trouble mais on voit tout de même la forme de la planche de rive


Les planches de rives sont vissées entre les planches de bardage à la vis de 5x90. Les vis se vissent soit au liteau vertical de toiture se trouvant en bordure de toit, soit dans le 10x4 de rive qui lui se trouve sous l'agepan. Pour faire simple, c'est dans le bois qu'il y a derrière! 

Afin de raccorder deux planches de rives bout à bout, je les coupe en biseau près d'une vis de fixation. La planche qui est vissée en bout recouvre celle qui ne l'est pas.

DSCN2397.jpgIci la planche qui a les trais rouge sera vissée et maintiendra l'autre en place

DSCN2401.jpgPlanches de rive (avec couvre-joints) en place en attente des ardoises de rive

 

Les couvre-joints d'étage sont également vissés. Comme je le disais plus haut, ils viennent recouvrir légèrement les couvre-joints de rdc.

DSCN2402.jpgCouvre-joints d'étage recouvrant ceux du rdc

Après celà, il ne reste qu'a fixer les ardoises de rives. voir ICI

J'ai mis en pignon d'étage mon aspiration de vmc double flux. 
J'ai trouvé un kit de traversé de mur complet (tuyaux, reducteur, grille) chez helioz.

DSCN2486.jpg
DSCN2488.jpg
vue et référence du kit

DSCN2491.jpg
Prise d'air vmc double flux en bas droit du pignon

Pour chaque angle j'ai fais un couvre-joint un peu plus épais. 2cm au lieu des 1,7cm et l' ai fait embelli d' une feuillure de 8mm de profondeur et de 2cm de large environ  à 5mm du bord du couvre-joint. 
Le deuxième couvre-joint , de taille normale, vient se mettre dans cette feuillure.
les deux couvre-joints ne sont pas fixés entre-eux.

DSCN2404.jpgComme celà

J' avais essayé de simplement superposer deux couvre-joints dans les angles.
Cependant  ces couvre-joints ne pouvant ètre fixés en leur milieu comme les autres couvre-joints, j'ai du les visser dans les planches de bardage. Les planches bougeant en fonction des intempéries  le raccord entre les deux couvre-joints n'était pas parfait.
La feuillure permet de cacher ces défaults et par conséquent améliore "l'étanchéité " à l'eau. 

DSCN2497.jpgune fois en place


J'ai traité les caches moineaux comme les façades. Des planches de bardage et des couvres joints. La planche extérieure est biseautée en cas d'infiltration venant de la toiture.
 dscn1878


Pose des tapées de fenêtres

  2ans et demi plus tard, après avoir réglé mes soucis avec Pasquet (huisseries) ici j'ai enfin pu poser mes tapées extérieures.  
En deux ans le bois a changé de couleur....
 
Alors les tapées sont les pièces qui viennent contre l'alu extérieur des huisseries afin de les protéger des intempéries.

La pose des huisseries qui jusqu'a présent était une pose en tunnel, devient une "sorte" de pose en applique. C'est une pose utilisée pour les maisons de type passif; Elle permet une meilleur isolation;
A la différence d'une pose en applique traditionelle, ici c'est l'applique qui vient se poser contre l'huisserie et non l'inverse.

La première chose a été de rajouter de la bande expensive illmod 600 entre l'ossature bois et l'alu des huisseries afin d'améliorer l'isolation à ce niveau. 2cm de plus, c'est2cm de plus, non?
Ce qui fait qu'autour des huisseries j'ai 5cm d'isolant.

 


20130105_151439b.jpg
On se casse la tête à avoir une bonne isolation sur toute la maison, si c'est pour laisser l'entourage des huisseries au petit bonheur la chance, ce ne serait pas sérieux.
Le but n'est pas de répondre au dtu, le but est de faire le mieux possible. 
Et il y a une très grande différence. La preuve, je viens d' effectuer un test d'étanchéité, et j'ai atteint les critères d'étanchéité des maisons passives!! Si si.
Ca y ai je m'égare..........

Ensuite,  le scotchage du pare-pluie contre l'alu. Sur la fenètre, j'avais même mis une couche de silicone sur la bande d'illmod avant de mettre le pare pluie. Mais trop c'est trop. ;-)),Ca c'est de l'extrèmisme okazou. 
je n'en ai pas mis sur les autres huisseries.


20130105_151404b.jpg
  scotch en place.

Remarquez sur la photo précédente la ligne qui me sert de repère pour le bord de la tapée. 

Mes tapées sont en chataignier et font 3cm d'épaisseur. J'ai choisi cette essence de bois car il n'y a pas ou très peu de noeud, donc pas d'infiltration . 
  
Avant de poser les tapées, j'ai vissé des tasseaux pour laisser un espace vide derrière la tapée afin de laisser couler l'eau des éventuelles infiltrations. Cela laisse également respirer le bois des tapées . C'est dans ces tasseaux que se visse la tapée.

 J'ai vissé un 1er tasseau d'angle a travers le pare-pluie dans l'ossature 10x4 et un second tasseau vissé dans le tasseau vertical du bardage. 

 J'ai mis une bande d'illmod 600 entre l'aluminium et le tasseau d'angle pour l'etanchéité.
Je sais j'exagère...okazou.....


20120427_144728b.jpg
tasseau d'angle

voici ce que ça donne au niveau du seuil. ici une fenètre.

20120517_155437.jpgentre le seuil de l'huisserie et le pare pluie, j'ai rempli de silicone et ai fait déborder sur l'aluminium

et voici une vue plus reculée d'une porte fenètre.

20121112_140351.jpg

Une fois les tasseaux en place, on peut mettre la tapée.
Il faut la tailler pour qu'elle épouse la forme du seuil. Sur la photo ci dessous, vous pouvez voir une tapée de porte fenètre.

20121112 150744Au premier plan la partie qui va épouser le seuil de la porte fenètre

Une bande expensive fera l'étanchéité entre l'aluminium et la tapée. elle servira aussi de fond de joint au silicone.  La bande d'ilmood est posée au milieu sur l'épaisseur de la tapée.

 

Ensuite il suffit de positionner correctement la tapée et de la visser dans les tasseaux. J'utilise des vis inox bien entendu.


 

20121112 152327Une vis dans chaque tasseaux et tous les 50cm environ.

 

 

 

Dans l'angle "tappée/ fenètre il faut faire le joint "premier d'étanchéité" soit au silicone soit au MS polymère. Moi j'ai du ms polymère spécial pont de bateau. Un peu cher, mais on n'en met pas partout.

 

250

Sans solvant, ni isocyanates, colle, reste souple, resiste au uv.....

 


 

20121119_153629.jpg

Comme vous l'avez vu sur trois ou quatre photos plus haut (celle où l'on voit la bande expensive sur l'arète de la tapée), il y a un espace d'environ 5mm de chaque coté de la bande expensive. l'un est bouché par le joint polymère. l'autre, de l'autre coté de la bande expensive sert d'évacuation d'éventuelles fuites. 

 

 

Ensuite il faut mettre la tapée supérieure horizontale. c'est un peu la même chose que les verticales sauf que là il n'y a qu'un seul tasseau en dessous de la tapée. (je n'ai pas de photo)

 

 

20121030_113438.jpg

vue de dessous avant la pose du tasseau horizontal- tapée verticale à droite

 

 

La tapée a une forme spéciale afin de mieux évacuer une éventuelle eau  passée derrière le bardage bois; L'eau qui viendrait des siagnées faites à la scie circulaire dans le tasseau que l'on voit sur la photo ci dessus.

 

20121030_114311.jpg

La tapée est donc vissée dans le tasseau au niveau de sa partie plate. la partie bisautée étant bien entendu vers l'avant .

 

Une fois en place cela donne ceci.


20121109_091804.jpg

sur la droite le cache-tapée vertical qui ne devrait pas ètre là car pas posé de cette façon.

 

 

 

A signaler que les tapées verticales vont du bas jusqu'en haut de l'huisserie. Ensuite la tapée horizontale protège le haut des tapées verticales car elle est environ 5/6cm plus basse;

 

une fois tout cela en place il suffit de protéger les tapées par des couvre joints du même style que ceux du bardage.

Là j'ai utilisé du mélèze car il m'en restait quelques planches.

 

J'ai mis en premier le cache tapée horizontal, vissé en bout dans les tapées verticales mais aussi en son milieu dans la tapée horizontale en y intercallant entre les deux une petite calle.

Il y a donc un espace d'environ 1cm entre la tapée horizontale et son cache-tapée. l'eau peu couler ;-)

 

20121128_171936.jpg

 

 

vLa photo ci dessus montre l'angle du cache tapée horizontal. le cache tapée verticale est juste en dessous.

 

Celui-ci est vissé dans la tapée. J'ai réalisé un rainure dans ce cache-tapée pour y insérer la tapée.

20121128 165634

 

Je disais plus haut que la tapée dépassait d'environ 8mm par rapport au bardage. Ces 8mm vont dans cette rainure.

 

Il y a des méthodes plus simples qui demandent moins de bois, moins de vis, mais je pense que celle ci est celle qui donnera le plus de mal aux pluies venteuses Bretonnes de s'infiltrer jusqu'aux angles des fenètres.

 

enfin une fois tout cela en place, ça donne ceci vu de l'intérieur

 

20120519_100153.jpg

 

 

retour d'expérience.

 

En voulant trop bien faire, j'avais ajusté au petits oignons le bas des tapées et des caches tapées au niveau des bavettes alu.

 

il faut laisser un jeu d'envion 8mm, car l'eau stagne et le bois est toujours humide. Il absorbe l'eau. 

 

Voici deux photos de mes tapées de fenêtre avant que je les racourcisses.

 

20121101_153525.jpg

La tapée aborbait l'eau. Le cache tapée lui était parfait.


20121102_095748.jpg

ici les deux, tapée et cache-tapée sont trop longs.

 

 

Et voici l'ensemble fini. Il ne reste plus qu'une terrasse à construire.

 


20121128_171900.jpg

 

 

Et voilà je crois avoir tout dis sur le bardage.



Partager cet article
Repost0

commentaires

J

Bonjour,


Oui, tu as dit beaucoup sur le bardage tel que j'aimerai en poser chez moi.


Pour autant, tu n'as pas évoqué ton fournisseur et le prix au mètre carré.


Pourrais tu me renseigner?


D'avance merci,


 


JC
Répondre
D


Il me semble avoir écris que le prix de reviens du m² était de 10 euros/m². mais ca fait déjà quelques années.


Pour le fournisseur, ayant eu du bois plein de sève qui avait une mauvaise résistance mécanique en sèchant. Je ne lui ferais pas de pub. Va voir le scieur de par
chez toi, et demande lui du bois de qualité et sois exigeant, très exigeant ;-))


kenavo



V

Bonjour,


Je découvre votre site, et suis tres surpris par votre compétence (assemblages, jointage, étanchéité, combinaisons techniques assurant une bonne esthétique finale) et tout ça très renseigné..
Bravo pour cette générosité dans le partage de votre expérience. Je suis architecte et quand je vois un résultat pareil, je dis "vive l'autoconstruction !"
Répondre
D


Ben......heu arrêtez je rougis ;-)  Disons que les choses viennent comme cela simplement en imaginant, et en réfléchissant. Ca peut
prendre un peu de temps parfois, quelques jours ou quelques nuits aussi, mais il y a toujours une solution.


Encore merci


dider



A

Bonsoir,


J'ai bien souvent visité des blogs et des forums où la bêtise cotoyait l'inexpérience et les apalissades....mais là je dois dire que votre blog est extraordinaire !


J'ai près de 25 années dans le bâtiment en bureau d'études et sur les chantiers et je dis chapeau. Beau travail où la passion et la réflexion sont au rendez-vous. Je pense que vos idées et votre
démarche sont un peu comme les "anciens" qui bâtissaient de façon empirique mais avec robustesse et bon sens. Bravo.


Arnaud de Brest.


 
Répondre
D


heu....et bien je ne sais que dire si ce n'est merci pour ces compliments.


kenavo


dider