Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 18:31



Parce qu'il faut commencer autant commencer par le commencement.

Le panneau de travaux. Bon, c'est gratuit. Il suffit de le demander à un fournisseur de matériaux.



 Pourquoi une maison sur plots? Il faut faire un choix, et trouver celui qui répond le mieux au terrain. 
Sur notre terrain, à 50cm de profondeur environ, il y a une grosse couche d'argile, et par temps de pluie (rare en Bretagne je vous l'accorde ;-)) le sol a une facheuse tendance à se gorger d'eau. Sur la route voisine il y a d'ailleurs un panneau qui dit: " risque d'inondation par fortes pluies".
Récemment j'ai travaillé en intérim pour des sous-traitants de lotisseurs de maisons parpaings. J'y ai vu des tas de choses et entre autre une maison neuve
  (pas encore habitée)  sur vide sanitaire  sur un terrain très humide. La laine de verre derrière une cloison en briques du rdc était moisie !! Infiltration, remontée capillaire??Toujours est'il le vide sanitaire était plein de flotte et ce n'est pas les 7 ou 8 petites aérations que nous installions qui changeaient grand chose!  Que l'on se le dise, un vide sanitaire reste en permanance humide si le sol n'évacue pas l'eau.  Je l'ai vérifié sur différents chantiers.
Alors l'eau, encore plus pour la paille, il faut s'en méfier.
En Bretagne il y a aussi naturellement du radon. Avec les plots, plus de soucis.
Je pourrais aussi avancer que les termites approcheront moins facilement si un jour elles trouvent le pays Léonard à leur goût.
 
Donc, la maison repose sur 14 plots.  
Je souhaitais une dalle stable qui ne flotte quand on marche dessus, et je voulais pouvoir apporter de l'inertie sur cette dalle bois qui n'en a pas de part sa conception. Il fallait donc faire du solide.
Vous remarquerez que les plots d'angles sont décallés de 5cm vers l'intérieur par rapport aux autres plots afin que les poutres qui sont posées dessus aient le maximum d'appui.  C'est également le cas des 4 plots centraux des facades sud et nord.
Dans la conception des plots, il faut aussi prévoir l'emplacement des fixations de la dalle et respecter le cone d'explosion des chevilles.





Retour d'expérience sur le positionnement des plots

 

 

Les plots de périphérie sauf ceux des 4 angles ne sont pas assez rentrés vers l'intérieur de la maison.  Le bardage bois tombe sur les plots. L'idéal est qu'il devrait passer devant le plot. Je suis obligé de réaliser des petits larmiers.  Rien de grave, ce n'est qu'une question esthétique.

 

 


IMG00111-20100306-1710Vue d'un plot dépassant un peu trop.





La première chose que nous avons fait est de tracer l'emplacement de la maison.
Du fil, un mètre ruban de 20 mètres, une boussole, du bois de récup ( palettes )
pour les chaises  , une règle de maçon de 6 mètres, un niveau à bulle . Ca prend du temps, mais c'est important.

  Nous avons placé des cordeaux repérant l'extérieur fini de la maison, et le centre de chaque plot afin de bien définir leurs l'emplacement .


Un des avantages des pilotis, c'est le coût de terrassement. 2 petites heures au tracto, Il a décapé la surface de la maison sur une profondeur d'environ 10cm. puis les 11 plots principaux.

L'entreprise de TP  m'a livré un camion de gravier et un de sable. Le service est rapide, et  le coût du sable par exemple n'est pas plus cher que si j'étais allé le chercher moi même à la carrière.

retour d'expérience sur l'emploi du tracto:
Avec du recul, je n'aurais pas fait intervenir le tracto pour creuser les trous. Il y a en final 14 plots. J'ai fait les 3 derniers plots à la pelle, et ça ne m'a pas pris tant de temps. Disons 30 à 45 mn par plot. Pour les trous fait au tracto, j'ai perdu du temps à les coffrer afin de limiter la quantité de béton employée. Je n'aurais pas passé plus de temps à faire mes trous à la main.





Les plots sont bien entendu féraillés. j'ai acheté de la barre de fer diamètre 12.
Du 10 aurait suffit. Mais bon...
J'ai découpé, tordu dans l'étau les fers puis soudé grossièrement afin de faire le panier qui repose au fond du trou. Mettre des pierres sous le panier pour que la féraille ne repose pas sur la terre.
A chaque panier j'ai soudé un chainage de 15x15.

Je reviens sur le chainage: Il est possible, au lieu de mettre des chainages, de souder 4  barres de diamètre 10 sur le panier. C'est moins cher que le chainage et ça a le meme
rôle (semble t'il d'après des professionnels)

un panier posé au fond du trou pour voir ce que ça donne. j'ai finiolé les trous à la pelle.

 





Les trous fait par le tracto étaient trop grands. l'inconvénient  du tracto. j'ai du coffrer certains trous. Bois de récup et vis.





Chaque plot est coulé en deux fois.
La première: la base qui est enterrée fait 0.70x0.70x0.70 avec un petit coffrage de 0.50x0.50x0.10 sur sa partie supérieure. (pour faire propre)
Il semble, d'après le terrassier, que nous avions trouvé le dur à 50cm de profondeur et que 70cm n'étaient pas nécessaire.
  Mais bon....


 





 Nous avons ensuite mis un film de paillage sur toute la surface + 1m de la maison . Je sais pas très écolo ce film, mais il empèchera d'éventuelles mauvaises herbes de pousser. Le film géotextile est plus cher que le film de paillage.  Sur ce film  nous avons mis environ 7cm de gravier. Le but, toujours garder une surface propre sous la maison.

 

Avec du recul, cette solution fonctionne bien. Pas de mauvaise herbe sous la maison.






vue d'ensemble




La partie supérieure des plots est coulée dans des cartons de coffrage. Nous avons pris des cartons de diamètre 30cm.



 tracé de la position des plots au marqueur

 

 

 

La découpe des cartons se fait à la meuleuse. J'ai utilisé un vieux panneau de chantier pour faire un tracé correct sur le carton avant de découper.


 





Nous avons pris un plot de référence. Celui du centre. 




Pour sceller correctement les cartons afin qu'ils ne bougent pas avec le béton frais, j'ai mis un peu de platre à leur base.





ensuite il ne reste plus qu'a couler le béton.
Le béton de la partie supérieure des plots se fait à la bétonneuse. 

Voici un programme sympa pour calculer votre béton sans vouloir faire de pub pour eux .
link







Bien remuer ou tasser le béton pour faire remonter les bulles d'air et avoir un fini lisse des plots




Après deux jours de séchage, il est possible de démouler. Un coup de cuter, et c'est fait.
Il manque un plot sur cette photo. Je l'ai rajouté plus tard à la demande du charpentier.
Il faut savoir que les artisans ont un devoir de conseil. S'ils estiment que quelque chose ne fonctionnera pas, ils se doivent de vous le dire. Pour nous, ça a été le rajout de plots.




 
2 ans plus tard:

 

Je viens de finir les cloisons intérieures en paille terre. Elles sont lourdes. Par exemple la cloison entre le salon et la buanderie fait près d'une tonne. Enfin avant séchage . 

Donc, je préfère ne pas prendre de risque, et même si la dalle n'a pas bougé avec toute cette masse dessus, je préfère rajouter des petits plots sous les solives qui soutiennent les murs paille/terre.

 

Pour faire ces petits plots, j'ai pris des poteaux béton de cloture.

J'avais fait ces poteaux avec mon père il y a bien 30 ans de celà. Ca doit ètre de famille de faire les choses plutôt que de les acheter.


 

20110711 103615

  poteaux de recupération

 


Je les ai coupés à 75cm de longueur. J'ai ensuite coupé le béton sur 15cm en faisant attention de ne pas couper le féraillage de ces 15cm. 

 


J'ai plié le ferraillage des poteaux et y ai fixé un morceau de ferraillage de dalle beton.

 

et ca donne celà

 



20110711_144528.jpgpoteau de soutient dalle paille terre (à l'envers)
 

 

 



Ensuite, sous chaque solives, j'ai creusé un carré de 30x30 cm sur 7 cm environ.

 

J'y ai mis les poteaux , feraillage en appui sur une pierre de façon que la tête du poteau vienne en force appuyer contre la solive.

 

Ca donne ceci


DSCN3429.jpg

 

 

Une fois tous les poteaux en place, il me restait à faire de petits coffrage de 40x40 cm sur 7 cm de haut  et les remplir de béton.

 

Et ça donne ceci

 

DSCN3431.jpg

reste à enlever le coffrage

 

 

 Un grand merci à Richard pour l' aide qu'il m'a apporté pour la mise en place des plots. Il a passé deux jours à ramper et creuser pendant que je faisais les travaux "extérieurs".Comme il le dit si bien, il y a ce qui creusent et ceux qui tiennent le revolver.

Moi j'avais le revolver. ;-))

 

Voilà, je crois que ma dalle est définitivement terminée.


 

 
 

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 18:30

Tresadennoù an ti - Les plans
A l'origine, nous étions partis sur des fondations sur terre plein et avions déposé le permis avec ce type de fondation. Après réflexion, le choix de fondations sur plots nous a semblé plus logique au vu du terrain peu perméable. C'est  également plus facile à mettre en oeuvre comme solution et peut ètre plus économique. Nous avons fait en cours d'instruction du dossier, une demande de modification du permis de construire pour y incorporer les plots. Demande de modification acceptée sans retard supplémentaire.
Nous avons fait faire les plans par une scoop specialisée dans la construction paille, mais n
ous n'avons pas été époustoufflés par la qualité des plans réalisés. Dans le premier dossier, il manquait des indiquations de plans de coupe et certaines échelles de plan dans le descriptif du projet ne correspondaient pas à celui des plans. Pas cool!
Ayant déjà vu des permis de construire refusés pour moins que ça, je ne voulais pas prendre le moindre risque.  la scoop a mis 3 à 4 semaines pour nous refaire le dossier du permis de construire! re pas cool!

Nous n'avons donc pas donné suite à une éventuelle réalisation de l'ouvrage avec cette scoop.


Avec le recul, le conseil que j'ai à donner c'est, pour la réalisation des plans, de charger Google SketchUP sur internet et de prendre le temps pour apprendre à travailler avec. Le résultat pourra pour une habitation simple, ètre aussi bien fait qu'avec un professionel et surtout beaucoup moins cher!



.












 
Partager cet article
Repost0